Community Manager : Un nouveau métier dont la durabilité est mise en jeu

Community Manager : Un nouveau métier dont la durabilité est mise en jeu

Vous passez votre vie sur Facebook ou sur Youtube ? Cela peut vous vous ouvrir des portes. De plus en plus d’entreprises ou d’institutions recherchent des personnes capables d’assurer leur promotion et leur communication via les réseaux sociaux. On les appelle les «Community Managers».
En effet, l’arrivée de l’ère du digital et du web 2.0 ont fait émerger de nouveaux modes et supports de communication. Chose qui implique l’apparition de nouveaux métiers… sur la toile et le Community Management en est un. Ce métier est basé sur la gestion des nouveaux canaux de communication et la canalisation de l’activité en ligne. Ceci dit, ces nouvelles technologies se développent si rapidement qu’il nous est légitime de nous demander si les métiers les accompagnant seraient là pour longtemps.
Qui dit communauté dit partage. Ce partage peut se faire de façon lucide ou pas… et c’est là qu’on fait appel au génie d’un Community Manager. Ce dernier est censé plonger dans ces espaces alimentés par des contenus et dynamisés par des conversations et des échanges. Les différentes marques se basent de plus en plus sur ce genre de plateformes pour leur gestion marketing mais aussi pour entretenir leur image. C’est ici qu’un Community Manager intervient en imposant son savoir-faire en tant qu’animateur, ambassadeur, rédacteur et bien sûr, avant tout de communicant. Il a pour objectif de canaliser les propos mentionnés à l’égard d’une marque qu’il est censé faire vivre. Ses objectifs ne sont pas uniquement opérationnels. En amont, il doit définir un cadre de communication 2.0, identifier les relais d’opinion et d’influence, développer l’audience de marque. Cette nouvelle profession a pu voir le jour grâce à l’émergence des réseaux sociaux sur Internet. En une très petite marge de temps, le nombre d’utilisateurs de réseaux sociaux a doublé, voire même triplé dans certains pays émergents. La notoriété des réseaux sociaux, Facebook, Myspace, Viadeo, Linkedin et Twitter ne cessent d’accroître.
Ceci dit, doit-on vraiment considérer la fonction de Community Manager comme une toute nouvelle profession ? D’après les observateurs, «cette fonction est nouvelle dans le sens ou le support est récent. Cependant, quelques années auparavant d’autres supports de communication existaient pour lier contact avec le client». Il serait question ici des concepts tel le «courrier des lecteurs» de la presse écrite ou bien même un métier de téléopérateur. Cette comparaison se justifie par le fait que «les centres d’appel aient été bien en charge de la relation à distance entre une marque et ses consommateurs». A leur début, ces nouvelles formes de communication étaient qualifiées de révolutionnaires, technique au sommet de la gloire et de la nouveauté mais elles ont vite perdu de leur éclat. Le métier du Community Manager connaîtra-il le même sort ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *