Création d’entreprises : Les hommes toujours plus entreprenants… !

Création d’entreprises : Les hommes toujours plus entreprenants… !

«Qu’ils soient hommes ou femmes, la raison pour laquelle les Marocains ne se lancent pas dans l’entrepreneuriat est le manque de moyens et de financement».

ReKrute.com vient de dévoiler les grandes lignes de son étude portant sur l’entrepreneuriat. Les hommes demeurent en tête de lice en termes d’entrepreneuriat avec 18% contre 5% des femmes. Le principal frein à l’investissement et ce indépendamment de la question du genre représentant l’accès au financement. 

Les détails.

Selon l’étude, «15% des répondants ont déjà créé une société et 34% ont déjà envisagé cela. Malgré la non concrétisation de leurs idées, ce chiffre témoigne d’une volonté d’entreprendre». Le frein principal à l’entrepreneuriat réside dans l’accès au financement. Reste que les Marocains ont l’esprit entrepreneurial car ils ont besoin d’une certaine autonomie. «La seconde raison pour laquelle les Marocains choisissent l’entrepreneuriat est de s’assurer une meilleure évolution de carrière.

En effet, avoir sa propre entreprise permet d’avoir plus de revenus et procure à l’entrepreneur une marge de manœuvre dans la prise de décision», précisent les auteurs de l’enquête. Partant de ces premières conclusions, ce sont les personnes ayant acquis plus de 15 ans d’expérience qui se lancent dans l’entrepreneuriat. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 54% de l’entrepreneuriat est représenté par les personnes avec une expérience confirmée dans le monde du travail contre 6% des jeunes. Autrement dit, plus les Marocains prennent de l’âge, plus ils envisagent la création d’entreprise. «40% des 45-54 ans et 54% des 55 ans et plus ont déjà créé leur société.

Les jeunes quant à eux, ne sont pas attirés par l’entrepreneuriat».  59% des moins de 25 ans l’ont clairement formulé lors de l’administration du questionnaire de l’enquête. «Leur manque d’expérience ne les encourage peut-être pas à créer une société. Ils attendent donc d’acquérir plus d’expérience pour se lancer et donner vie à leurs idées». Une raison très évidente ! Et en direction de la question du genre, l’étude a permis clairement d’identifier que l’entrepreneuriat est encore porté par les hommes. «18% des hommes interrogés ont, en effet, déjà créé leur propre entreprise, contre seulement 5% des femmes. 49% des hommes n’ont jamais envisagé de se lancer dans l’entrepreneuriat, contre 56% des femmes. Les hommes ont plus le goût du risque et n’ont pas peur de relever des challenges, tandis que les femmes sont réticentes à l’idée de courir des risques en créant leur propre entreprise». Cela dit, qu’il s’agisse d’homme ou de femme, le frein principal à l’entrepreneuriat demeure le défaut d’accès au financement. La disposition d’un fonds de roulement représentant une condition sine qua non pour pouvoir se lancer dans l’aventure. Si l’année 2017 a enregistré 7.000 faillites d’entreprises, la principale raison est liée à ce facteur principal. Les experts sont tous unanimes à dire que le cash est le principal moyen de faire perdurer un projet. Un projet qui a sa place sur le marché bien entendu. Ceci indépendamment de la question du genre.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *