Dakhla : Top départ pour le programme Auto-emploi prêts d’honneur

Dakhla : Top départ pour le programme Auto-emploi prêts d’honneur

Un financement sans intérêts et sans garantie

La plate-forme Dakhla Moubadara a lancé en grande pompe la semaine dernière le programme Auto-emploi prêts d’honneur qui s’étale sur la période 2018-2021, et qui vient pour répondre aux besoins des jeunes porteurs de projets issus de la région en matière de financement et d’accompagnement.

Fruit d’un partenariat avec le Conseil de la région Dakhla-Oued Eddahab qui y injectera à lui seul plus de 22 millions DH, la wilaya de Dakhla-Oued Eddahab, l’Anapec, l’OFPPT, l’Agence de développement social, la Fondation Banque populaire, le Centre régional d’investissement, la Fondation Phosboucraa et l’Agence pour le développement économique et social des provinces du Sud, ce programme pionnier au niveau des provinces du Sud vient pour aider les jeunes de la région à lancer leur propre TPE et contribuer ainsi dans la création d’emplois, la croissance et à la lutte contre la pauvreté et la précarité auprès des tranches visées, notamment les jeunes, les femmes et les personnes en situation de handicap.

A travers ce programme signé devant Sa Majesté le Roi en 2016 lors du lancement du Nouveau programme de développement des provinces du Sud, les porteurs de projets, qui ne peuvent pas avoir accès à des crédits, peuvent trouver des financements sous forme de prêts d’honneur. En plus de sa dimension financière, il est prévu un accompagnement des jeunes tout au long des phases cruciales de création et de développement de leur petite entreprise grâce à l’intervention des acteurs publics et privés tout au long du processus. Le financement alloué porte sur des prêts d’honneur sans intérêts et sans garantie. L’association Dakhla Moubadara a ainsi pour rôle la gestion des prêts d’honneur accordés aux projets sélectionnés au moment où l’Agence de développement social assure le suivi sur une période «post-création».

Après la présentation et la validation de la candidature, la durée d’accompagnement varie en fonction des besoins du projet, avec un mentor attitré pour parrainer le porteur de projet et lui faciliter l’accès au marché et l’oriente vers les bonnes pratiques à suivre pour la réussite de son projet. Pour rappel, Dakhla Moubadara est fondée avec le soutien de partenaires des secteurs public et privé avec pour objectifs de promouvoir et d’appuyer la création de microentreprises, et de favoriser l’intégration économique des personnes en situation de précarité dans cette région.

Selon ses initiateurs, «ce dispositif a été créé dans le but de promouvoir la toute petite entreprise, d’aider et accompagner les personnes en situation de précarité à créer une activité économique génératrice de revenus et d’emplois au moyen d’un appui technique et un soutien financier sous forme de prêt d’honneur. L’adhésion à cette association est ouverte aussi bien aux organismes et institutions publiques qu’aux entreprises, organismes financiers, et associations intervenant dans le domaine économique ».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *