Des opérateurs pour assurer l’intermédiation en emploi

Des opérateurs pour assurer l’intermédiation en emploi

L’appel à projets sera clôturé le 29 avril

Une bonne nouvelle pour les chômeurs. La Millennium Challenge Corporation (MCC) et le ministère de l’emploi et de l’insertion professionnelle viennent de lancer l’appel à projets du programme emploi par un FBR (Financement basé sur les résultats) dont les contours ont été présentés mardi à Rabat. Ce plan, qui fait partie du programme de coopération Compact II, est doté d’une enveloppe de 10 millions de dollars américains.

Un programme dédié aux jeunes et femmes

Ce plan est destiné à la promotion de l’emploi inclusif des populations en difficulté d’insertion, notamment les jeunes et les femmes. L’objectif étant de faciliter et d’améliorer l’insertion des populations en difficulté d’insertion sur le marché de l’emploi formel et leur maintien dans cet emploi durant six mois consécutifs au moins. L’emploi formel étant celui dans un établissement affilié à la CNSS et étant en mesure d’y déclarer ses salariés. Pour concrétiser ce programme destiné à l’emploi, l’appel à projets permettra de sélectionner des prestataires en intermédiation.

Plusieurs intervenants pour l’emploi d’une tranche d’âge déterminée

Ce sont les ONG et associations civiles qui peuvent y participer. Le secteur privé est également appelé à soumissionner à cet appel à projets. Les partenaires régionaux ne sont pas à leur tour en reste. L’ensemble étant censé être capable de proposer des projets d’emploi. Ces projets devront cibler les chercheurs d’emploi âgés de 18 à 35 ans. Ceux-ci ne doivent être ni en emploi formel ni en formation depuis au moins 6 mois et au moins un an pour les populations diplômées de l’enseignement supérieur ou de la formation professionnelle. Pour rappel, la date limite pour la soumission est fixée au 29 avril prochain.
Il suffit de consulter le site : www.mcamorocco.ma/fr/fbr

Assistance technique

Intervenant lors du lancement de cet appel à projets, le ministre Mohamed Yatim précise que «la société attend des résultats en termes d’emploi». Il rappelle, par l’occasion, l’appel lancé par le Souverain pour booster l’emploi et organiser une journée à celui-ci. «Nous préparons cette rencontre nationale», avance M. Yatim en indiquant qu’une assistance technique sera assurée le 7 mai aux porteurs de projets dans le cadre de cet appel. «Ce sont des opérateurs qui vont concurrencer pour cet appel à projets», détaille-t-il. Une autre rencontre est, selon ses dires, prévue à Marrakech en ce mois de mars  pour présenter ce programme. De son côté, la chargée d’affaires à l’ambassade des USA au Maroc, Stephanie Miley, indique que ce programme permettra aux jeunes et femmes de «chercher des opportunités d’emploi». Le directeur résident de Millennium Challenge Corporation (MCC) au Maroc, Walter Siouffi, abonde à son tour dans le même sens. «Ce programme se veut d’offrir des emplois de qualité à travers l’intermédiation», entérine-t-il. A son sens, chacun mérite une chance pour réussir sa vie. Pour Abdelmounaïm Madani, directeur de l’Anapec, ce programme est «innovant». «L’intermédiation est une composante essentielle pour agir jusqu’à ce que le marché d’emploi puisse avoir une logique», estime-t-il. Quant à Abdelghni Lakhdar, directeur général de l’Agence MCA-Morocco, qui se charge du Compact II, il s’exprime sur l’évolution de l’appel à projets. «Nous avons déjà des sollicitations», précise-t-il.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *