E-recrutement : Après le rachat d’AmalJob, Novojob mise sur l’Afrique

E-recrutement : Après le rachat d’AmalJob, Novojob mise sur l’Afrique

Avec le rachat de la plate-forme Amaljob, Novojob compte très rapidement s’offrir une place de leader en matière de e-recrutement. Son développement en Afrique lui a déjà permis de l’être dans certains pays comme la Côte d’Ivoire et l’Algérie. Le fondateur a misé sur une démarcation liée au logiciel Talentéo qui permet de gérer les CV intelligemment, ce qui rentabilise la démarche du recruteur. Explications.

C’est fait. Le rachat de la plate-forme Amaljob, créée depuis 12 ans par Hicham Lakhmiri, par Novojob devrait permettre à ses actionnaires un meilleur ancrage local, notamment avec la caravane de l’emploi qui ne draine pas moins de 30.000 visiteurs par an. Même si le montant de la transaction demeure confidentiel, la motivation du fondateur d’Amaljob aussi. Il n’en demeure pas moins que cette acquisition permettra de créer une synergie certaine dans le monde du recrutement en ligne. Après deux ans d’existence, Novojob ambitionne de devenir Number One. «Les deux plates-formes seront préservées et chacune des marques aura une orientation distincte. Nous aurons ainsi l’opportunité d’adresser des profils plus larges selon les demandes», explique Hicham Smili, fondateur de la plate-forme. Novojob s’est positionné, dès le départ, comme acteur panafricain en proposant ses services et en s’alliant avec des partenaires stratégiques dans chaque pays. Implantée dans 5 pays,  son processus continental s’est vu accélérer, notamment en Côte d’Ivoire où il est devenu le leader du marché, retenant dans son portefeuille la majorité des plus grandes multinationales pour leur recrutement. Depuis le lancement en juin dernier au Sénégal, Novojob a rapidement marqué des points. Au Bénin, la plate-forme continue sa sensibilisation aux outils de recrutement via Internet au bénéfice des entreprises. En Algérie, Novojob s’est très vite positionné en tant que leader à travers le portail Emploitic.

Avec le rachat de AmalJob le groupe compte bien renforcer sa  position en tant qu’acteur de premier rang en Afrique du Nord et en Afrique de l’Ouest. Et pour y arriver, le fondateur prône la différenciation avec les concurrents avec son logiciel Talenteo qui permet de gérer les Cv et aider donc les recruteurs dans leur métier en accélérant efficacement le processus en temps et en qualité. Cet outil «fait maison» permet de centraliser toutes les candidatures, gérer les recrutements et maîtriser donc les budgets.

«La valeur ajoutée de ce rachat est d’offrir au marché des solutions complémentaires pertinentes. Les deux plates-formes réunies dépassent un flux de 60.000 candidats. Cette performance permet de placer le groupe déjà à la seconde place sur le marché national», avance Karima Hammoucha, directrice commerciale de l’entité. 

Le jeu de la synergie permettra de faire profiter chacun des sites des forces de l’autre, tout en offrant, à l’autre, de nouvelles opportunités. «Toutes les équipes seront conservées et renforcées dans les mois à venir pour répondre aux besoins de développement du nouvel ensemble. Et en dehors du marketing où les équipes adopteront des approches différentes répondant au positionnement de chaque marque, les fonctions techniques et commerciales seront mutualisées afin de proposer aux recruteurs l’ensemble des services avec une approche unique, économique et pertinente», poursuit la directrice commerciale.

L’année 2019 sera donc consacrée à l’innovation au bénéfice des utilisateurs tout en assurant un service répondant aux standards internationaux.

L’opérateur part sur le fait qu’il faut démocratiser un tel service. La démarche passant également par des tarifs compétitifs qui tourneraient autour de 4.000 DH pour une annonce -y compris l’utilisation du logiciel-. A titre comparatif, un cabinet de recrutement est rémunéré à hauteur d’un mois de salaire net par recrutement…

Il est clair que l’entreprise y verra une rentabilité d’action et un gain de temps certain. A suivre… 

La plate-forme Novojob, des chiffres et des lettres

Dès sa création en mai 2017, Novojob s’est positionné en tant qu’acteur majeur du recrutement en ligne en Afrique en proposant 2 solutions : Novojob -un site emploi nouvelle génération- & Talenteo, un logiciel de gestion des recrutements. Plus de 270 entreprises sont sur le site de Novojob avec plus de 40.000 recrutements affichés en Afrique. La plate-forme a permis de drainer par la même occasion plus de 68.000 candidatures en Afrique depuis le départ.…

Amaljob, un site qui existe depuis 12 ans

La plate-forme qui s’est construit une réputation, au fil des ans, le doit aussi à son produit phare, la caravane de l’emploi. Organisée chaque année, celle-ci a permis d’ancrer dans les esprits des jeunes et moins jeunes, la marque déposée AmalJob. Le rachat de cette plate-forme par Novojob permettra de capitaliser sur cet événement qui vise à rapprocher les entreprises et les candidats dans les régions. Cette année, 4 régions ont été retenues, à travers un passage de la caravane dans 4 villes, à savoir Marrakech, Tanger, Rabat et Casablanca.   

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *