E-recrutement : Les réseaux sociaux restent à la traîne

E-recrutement : Les réseaux sociaux restent à la traîne

Les réseaux sociaux ne seraient pas la meilleure niche pour les recruteurs et les chercheurs d’emploi. C’est du moins ce qui ressort de plusieurs enquêtes réalisées en France. Ce constat demeure identique au Maroc où les réseaux sociaux n’ont pas su supplanter les portails de recrutement. Aujourd’hui, ces «jobboards» occupent de loin la première place dans les moyens de recherche d’emploi, aussi bien du côté des candidats que des recruteurs.
Il paraîtrait selon des études pilotées par Adecco France, Michael Page Digital, SuccessFactors et Régionjobs que la croissance des usages des réseaux sociaux en matières d’emploi et de recrutement n’est pas au rendez-vous. Dans ce créneau, les candidats demeurent assez conservateurs dans leur démarche et sous-utilisent les réseaux sociaux professionnels, au profit des portails d’emploi. Il en serait de même pour les recruteurs. D’ailleurs, selon l’enquête Régionsjob, en trois ans, l’utilisation des jobboards pour recruter ou chercher un emploi reste dominante à hauteur de 96%, s’ensuivent les candidatures spontanées que 65% des recruteurs/candidats utilisent et les réseaux sociaux, qui perdent de leur éclat n’accaparant l’attention que de 35% de ces personnes cibles. «Ces derniers étant toujours considérés comme peu importants : les candidats les placent en moyenne en 8e position des outils les plus importants tandis que les recruteurs les classent 6e», précise-t-on sur l’enquête.
Selon le portail ReKrute.com, ces mêmes tendances seraient observées au Maroc. Ce portail a mené une enquête auprès de ses utilisateurs afin de dresser un bilan de leurs usages de son portail et plus largement de leurs pratiques pour chercher un emploi. «Nous constatons une prépondérance confirmée de l’e-recrutement à travers les portails», note Charlotte Lefort, directrice des opérations de ReKrute. En effet, Internet étant de plus en plus utilisé, les chercheurs d’emploi ont totalement intégré les portails de l’emploi dans leur recherche quotidienne. C’est d’ailleurs leur moyen de recherche préféré, viennent ensuite les relations personnelles, la candidature spontanée, loin devant les cabinets, la presse, les réseaux sociaux arrivant bons derniers. 95% des candidats inscrits sur ReKrute.com recherchent un emploi, activement ou de manière passive, alors que seulement 15% des membres des réseaux les utilisent «de temps en temps» pour l’emploi. Il faut dire à ce titre qu’il existe plusieurs éléments qui freinent plus ou moins l’usage des réseaux sociaux tels que la non-confidentialité des données et la méconnaissance des fonctionnalités.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *