Emploi : Choisir pour ne pas subir

Emploi : Choisir pour ne pas subir

L’un des risques quand on accepte un emploi sans être sûr qu’il corresponde à nos compétences ou à nos attentes, c’est d’être tenté par la démission ou l’abandon du navire à peine quelques semaines après avoir commencé. Pour faire le bon choix, difficile de parler de solution uniforme. Chaque personne ayant ses propres préférences, compétences et limites de tolérance. Quelques éléments restent cependant en commun dans tout processus de prospection. D’abord, commencer par l’auto-évaluation. Le but étant de définir, le plus objectivement possible, son propre profil afin de savoir si vous êtes, par exemple, plus à l’aise dans l’environnement convivial et polyvalent des petites structures. Ou bien préférez-vous l’univers stable et impersonnel des grandes entreprises ? Ce sont là deux catégories bien différentes de personnel, donc deux plans de carrière «différents». L’étape suivante consiste à lister clairement les critères auxquels vous êtes attaché : adéquation du poste avec vos compétences, conditions de travail (contrat, horaires, salaire, congés….), lieu géographique (transport)…En dehors de ces critères purement objectifs, il convient aussi de se renseigner sur l’entreprise: ambiance de travail, état d’esprit des collègues, des managers ou supérieurs hiérarchiques. L’idéal serait de pouvoir discuter au préalable avec des personnes qui ont occupé votre poste ou ont travaillé au sein de la boîte. Souvent, certains aspects d’un emploi sont imperceptibles sur le papier. Comment savoir à l’avance si votre collègue d’en face est un caractériel ou si votre supérieur manque de professionnalisme? Autant que possible, essayez de prendre le pouls de votre futur lieu de travail en évitant de vous contenter des descriptions faites par votre recruteur. Mais prudence dans cette démarche, car l’expérience de chacun et l’évaluation qu’il en fait dépendent aussi de sa propre personnalité. Un individu peut très bien se sentir mal à l’aise dans un environnement donné quand un autre saura y trouver sa place et gérer les lubies des uns et des autres. Les témoignages en aparté de futurs collègues ou d’anciens employés doivent seulement vous servir d’indicateur, et non pas de variable déterminante. N’oubliez pas que votre emploi  sera aussi ce que vous déciderez d’en faire. Et quand des obstacles semblent se mettre en travers de votre chemin, mieux vaut persévérer que d’abandonner trop vite.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *