Emploi vert : Une nouvelle opportunité pour les jeunes

Emploi vert : Une nouvelle opportunité pour les jeunes

Omar Moro, président de la Chambre de commerce, d’industrie et de services (CCIS) de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima.  a appelé les pays du pourtour de la Méditerranée à la diversification de leurs économies afin de transformer la région en une zone durable et résiliente.

Identifier les gisements d’emploi vert et accompagner tous les secteurs d’activités dans la transition énergétique et écologique en faisant émerger de nouveaux métiers pour les jeunes. Tels sont les principaux objectifs d’une conférence-débat organisée, mardi 19 juillet, sous le thème «Climat, développement économique et emploi : quelle place pour les jeunes», et ce dans le cadre de la MedCop Climat-Tanger 2016.

«Améliorer l’accès aux investissements verts et la coopération internationale dans la gestion des écosystèmes transfrontaliers est essentielle si nous souhaitons avancer vers une économie verte et efficace et réduire notablement les émissions de CO2, assurant ainsi la transformation de notre région. L’émergence d’économies efficientes en ressources et résilientes au climat représente le premier pas vers une coopération renforcée entre les rives de la Méditerranée et la protection de l’écosystème régional», a indiqué Omar Moro, vice-président de l’Association des Chambres de commerce et d’industrie de la Méditerranée (ASCAME) et président de la Chambre de commerce, d’industrie et de services (CCIS) de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima.

L’intervenant a appelé les pays du pourtour de la Méditerranée à la diversification de leurs économies afin de transformer la région en une zone durable et résiliente. «Cette transition peut être opérée via la création de clusters, la promotion intensifiée du secteur privé sur la scène internationale, la mobilisation des actifs le recrutement de nouveaux talents et la participation des jeunes talents méditerranéens à l’aboutissement d’un développement durable», a affirmé M. Moro, tout en appelant à «favoriser le potentiel créatif des jeunes et encourager l’intégration d’une nouvelle génération d’étudiants et d’entrepreneurs dans le marché de l’emploi vert».
De son côté, Mahdi Cherif Kaïd Youcef, expert en économie verte algérien, a fait part qu’en se basant sur le dernier rapport émis par l’Union européenne, 5 à 10 millions d’emplois verts seraient créés d’ici à 2020. L’intervenant a qualifié de filières telles que les énergies renouvelables, la gestion des déchets, la gestion de l’eau, les services de l’environnement, les espaces verts et le bâtiment vert sont à fort potentiel. «La création d’une filière verte de l’économie sociale semble indispensable, et constitue un label pour les entreprises vertes d’économie sociale. Il faudra aussi favoriser les partenariats avec les entreprises privées avec le soutien des pouvoirs publics via les marchés publics», a dit M. Cherif Kaïd Youcef, faisant remarquer que «la valorisation et le déploiement large de ce gisement permettra l’émergence d’activités nouvelles et de métiers innovants et durables pour la jeunesse».

Même son de cloche chez Agnès Langevine, vice-présidente chargée de la transition écologique et énergique, biodiversité, économie circulaire et déchet de la région d’Occitanie (France), qui a appelé à accompagner tous les secteurs dans la transition énergétique et écologique, censés être à l’origine d’émergence de nouveaux métiers et activités, où les jeunes pourraient trouver leur place. Concernant l’expérience de la région d’Occitanie, celle-ci s’est engagée, selon l’intervenante, dans la mise en place d’outils de formation professionnelle assez innovants, appelés les campus des métiers et de qualifications. Il s’agit de concilier une stratégie régionale de la transition énergétique (de la formation professionnelle), permettant de dresser «des plates-formes qui réunissent les centres d’apprentissage, les universités, les entreprises et les organisations professionnelles», a dit Mme Langevine.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *