Encouragement à l’auto-entrepreneuriat : Une caravane de l’ENCG à Dakhla

Encouragement à l’auto-entrepreneuriat : Une caravane de l’ENCG à Dakhla

La 7ème édition de la Caravane de l’entrepreneuriat a fait escale mardi à Dakhla, pour inciter les jeunes à créer leurs propres entreprises comme moyen efficace de lutter contre le chômage et promouvoir le développement durable.

Initié par le club Young Entrepreneurs of Tomorrow de l’ENCG Dakhla relevant de l’Université Ibn Zohr et le programme Parés pour l’Avenir, sous le thème «L’ entrepreneuriat des jeunes ; réalité et perspectives», cet événement est destiné à répondre au manque de structures d’accueil pour les jeunes promoteurs.

Les participants à cette caravane ont insisté sur la nécessité d’encourager l’esprit d’initiative chez les jeunes, à travers l’ouverture de canaux de communication pour faire connaître les différents programmes de soutien de l’emploi et de création d’entreprises. Selon eux, l’emploi est devenu parmi les préoccupations majeures des jeunes, qui aspirent à l’autonomie financière et l’épanouissement individuel et professionnel, tout en contribuant au développement local. Ces derniers ont mis l’accent sur l’importance de l’auto-emploi et l’engagement des jeunes pour la création des entreprises dans la lutte contre le chômage, particulièrement dans les rangs des jeunes diplômés qui disposent de compétences et formations requises.

Le programme de cette caravane comprend des ateliers sur les phases de création d’entreprises, notamment le montage du business plan, le financement par capital-risque et les aspects juridiques et administratifs. Ces ateliers ont été enrichis par des témoignages sur des expériences réussies d’auto-emploi et les moyens de gérer les défis. Le parterre d’économistes et de chercheurs universitaires, réunis à cette occasion, a plaidé pour la promotion de l’entrepreneuriat régional afin de booster la dynamique socio-économique locale. Ces experts ont mis l’accent sur les atouts économiques et naturels de la région, appelant à entreprendre des initiatives privées particulièrement parmi les jeunes, d’encourager les investissements extérieurs et de renforcer la cadence de la création des entreprises afin de consolider le développement durable de la région. Ils ont également souligné l’intérêt de la nouvelle loi relative au statut de l’auto-entrepreneur qui a pour objectif d’encourager l’esprit entrepreneurial, de faciliter l’accès des jeunes au marché du travail et de structurer les activités informelles, estimant que l’entrepreneuriat est un levier principal de la croissance économique et de lutte contre le sous-emploi.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *