Enquête : 52% des cadres du Maghreb travaillent à distance

Enquête : 52% des cadres du Maghreb travaillent à distance

Le marché du travail fait face à une nouvelle problématique. Le travail à distance est de nos jours une tendance qui commence à faire le poids englobant en elle des enjeux à double tranchant. Entre productivité, réduction des coûts et fidélisation du personnel, cette flexibilité du travail a été l’objet d’une enquête internationale, réalisée par Regus auprès de plus de 26.000 chefs d’entreprises dans 90 pays, dont 13 pays de la région MENA y compris le Maroc.

Ainsi, 48% de la population active du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord travaillent à distance au moins la moitié de leur semaine de travail. Ce chiffre s’élève à 52% pour les cadres du Maghreb. Une évolution considérable et à plusieurs connotations.

L’interprétation de ce taux confirme dans ce sens que les locaux de travail seront bientôt désertés puisque «les professionnels contraints de rester à leur bureau seront bientôt en minorité», relève-t-on de Regus. Et pourtant ce constat est loin d’inquiéter les chefs d’entreprises de la région. «Le travail flexible est profitable pour toutes les parties lorsque l’équipe dirigeante prend les devants.

Les hommes et femmes d’affaires à qui nous parlons nous disent que la confiance et la liberté jouent un rôle clé dans la gestion à distance et que, une fois que ces éléments sont en place, les avantages sont évidents pour tous : une plus grande productivité, une meilleure fidélisation du personnel et des coûts d’exploitation réduits», souligne à cet égard Thierry Vernet, directeur régional de Regus pour l’Afrique du Nord. En effet, les cadres de l’Afrique du Nord sont de plus en plus confiants de cette démarche. Ceci se traduit par un solde d’opinion de 67% contre 55% pour le Moyen-Orient.

De même, 68% de l’échantillonnage répondant à l’enquête dans la région Mena estiment qu’«il est tout à fait possible de gérer efficacement les travailleurs à distance, et une grande part des entreprises s’y emploie de plus en plus rigoureusement».

En revanche, 49% des entreprises de la région MENA utilisent des systèmes de surveillance des performances spécifiques, tandis que 41% des responsables qui travaillent à distance utilisent les appels vidéo pour communiquer avec leurs équipes.

Du côté des jeunes travailleurs, 44% des personnes interrogées au Moyen-Orient et en Afrique du Nord affirment que l’expérience du travail flexible leur est fructueuse. Un apport qui les rend de plus en plus responsables.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *