Entrepreneuriat : Injaz Al Maghrib prime ses lauréats

Entrepreneuriat : Injaz Al Maghrib prime ses lauréats

«Ensemble, révélons le potentiel des jeunes et stimulons leur esprit d’initiative à travers l’implication de l’entreprise dans l’enseignement public».

C’est en ces termes fort explicites que Leila Mamou, présidente d’Injaz Al Maghrib, introduira la compétition nationale de 2019. En live, l’émotion est à son comble et les ovations des uns et des autres démontrent un état d’esprit conquérant et des jeunes motivés et accompagnés à une fin novatrice et génératrice de créativité. C’est, en effet, le deal du Company Program à l’issue duquel les juniors entreprises viennent d’être consacrées selon leur catégorie.

Et c’est également la voix de la jeune collégienne Fatiha qui emportera la salle- administrateurs de sociétés y compris- compte tenu de ses paroles simples et pourtant très forte car porteuses d’espoir. Le film projeté devant l’audience résume la philosophie de l’association… Les paroles de la jeune Fatiha dénotent une certaine naïveté, doublée une logique que devraient avoir tous les managers. «Quand je serai plus grande, je souhaiterais être ingénieurs dans le BTP et je reviendrais construire dans ma localité des immeubles pour que mon patelin se développe. Je créerais ainsi ma propre société et je ferais travailler mes copines…». La symbolique est grande. Les messages forts. Ils valorisent le leadership, l’attachement aux origines et le souhait de partager sa réussite. Bref, la jeune fille, âgée à peine de 12 ans, a énuméré les ingrédients nécessaires  à un manager pour mener à bien sa barque dans le monde des affaires… Et c’est bien pour cela que Leila Mamou commencera par remercier la jeune fille d’avoir mis l’accent sur des qualités très importantes que devrait avoir tout chef d’entreprise. «Fatiha nous a donné une leçon de management. Le chef d’entreprise devra mettre la bonne personne à la bonne place. Les critères sont clairs», insistera- t-elle. Concrètement, Injaz Al Maghrib a consacré les juniors entreprises retenues dans le Company Program. L’événement a mis en compétition 22 juniors entreprises sur les 198 créées à travers le Royaume sélectionnées dans les catégories  «lycée» et  «université».

Et c’est mercredi dernier que l’ONG a annoncé sa liste de gagnants. Pour rappel, cette initiative vient clôturer un cycle de formation porté par le Company Program, pendant lequel les jeunes ont pu bénéficier de transfert de connaissances dans la création et la gestion des entreprises. Pendant 9 mois, les membres de chaque équipe ont fignolé chacun leurs projets. 198 juniors entreprises ont pu concourir aux compétitions régionales. Neuf prix ont été décernés aux équipes gagnantes dans plusieurs domaines : l’I-Tech, la Recherche et Développement, l’Innovation ou encore le Développement durable. Plusieurs prix ont été décernés par les partenaires.

Déjà, le prix de la meilleure junior entreprise lycéenne a été décerné à l’équipe par le groupe Mada. Le prix de la meilleure junior entreprise étudiante a été attribué par le ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur, de la formation professionnelle et de la recherche scientifique.  Le prix I-Tech a été décerné par l’opérateur Inwi. Le prix de la recherche et développement a été remis par la représentante de la société Managem. Quant au prix Energie, c’est Vivo Energy Maroc qui a soutenu l’équipe gagnante. Le prix Innovation a été remis par Boeing. Le prix du Développement durable a été remis par la représentante de la société Nareva.      

Les deux juniors entreprises gagnantes choisies dans les deux catégories représenteront le Maroc à la compétition arabe qui se tiendra du 4 au 7 novembre prochain à Mascate. Il s’agit de l’entreprise Dart App dans la catégorie Université (Faculté des sciences juridiques économiques et sociales de Souissi-Rabat) et le projet Small Brains porté par le lycée Al Farabi Salé. Cette dernière course intellectuelle réunira l’ensemble des juniors entreprises lauréates des 14 pays de la région Mena. 

Une ONG, des chiffres et un réseau…

Créée en 2007 par le groupe MADA, l’association Injaz Al-Maghrib, membre du réseau Junior Achievement Worldwide et Injaz Al Arab, vise à développer les compétences entrepreneuriales des jeunes grâce à l’implication de l’entreprise dans l’enseignement public. Depuis sa création, ce sont 5.000 conseillers bénévoles qui accompagnent les actions de l’association. Plus de 140.000 jeunes ont été formés depuis le départ. L’ONG compte aujourd’hui 22 implantations régionales. 12 programmes de formation ont été réalisés depuis le démarrage. Injaz compte aujourd’hui plus de 90 partenaires.   

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *