Entrepreneuriat social : Seconde phase du programme [email protected] lancée par la Fondation Citi et Enactus

Entrepreneuriat social : Seconde phase du programme Impact@work lancée par la Fondation Citi et Enactus

Cette deuxième édition du programme sera axée sur Fès, Meknès, Rabat et Casablanca. L’objectif étant de mobiliser et accompagner 2.000 étudiants, pour le développement d’environ 180 idées de projet.

La Fondation Citi et Enactus s’allient pour le lancement de la seconde phase du programme d’entrepreneuriat social [email protected] L’action devra impacter 4.000 jeunes du Maroc, de l’Algérie, de la Tunisie et pour la première fois du Sénégal. Pour rappel, la première phase avait été lancée en octobre 2016. Tel que conçu, le programme vise à conférer de l’autonomie aux jeunes en les accompagnant dans le développement des compétences nécessaires en matière de business. Le programme vise également à leur permettre de transformer leurs projets en start -up à fort impact social, par le biais de programmes de formation, d’encadrement et d’accompagnement.

Concrètement, une telle initiative a touché, au Maroc, lors de la première édition, plus de 1.000 jeunes étudiants universitaires âgés de 18 à 25 ans, vivant dans les quartiers urbains ou semi-urbains de la région orientale qui ont bénéficié de la première édition du programme (Al Hoceima, Taza, Nador et Oujda). 30 projets d’entrepreneuriat social ont pu ainsi être développés dont 11 implémentés dans divers secteurs d’activités.

Cette deuxième édition du programme sera axée sur Fès, Meknès, Rabat et Casablanca. L’objectif étant de mobiliser et accompagner 2.000 étudiants, pour le développement d’environ 180 idées de projet. L’employabilité est également au cœur du programme à travers l’accompagnement de 45 entreprises et la création d’un total de 100 emplois.

Du côté de la Fondation Citi, le programme «[email protected]» fait partie de son approche globale intitulée «Pathways to Progress» visant à préparer la jeunesse urbaine à se développer dans l’économie actuelle. La banque américaine Citi s’engage à l’échelle globale à atteindre 500.000 jeunes dans le monde pour contribuer à la résorption du chômage.

Et c’est dans cette optique que Taoufik Rabbaa, PDG Citibank Maghreb, a confirmé, à l’occasion du point de presse qui a permis de lancer officiellement la seconde phase du programme, sa satisfaction par rapport à une telle alliance. «Nous nous réjouissons de pouvoir renouveler notre partenariat avec Enactus à l’échelle locale et régionale. Nous sommes d’autant plus fiers d’avoir réussi, avec Enactus, à obtenir des résultats concrets à travers 30 projets d’entrepreneuriat soutenus par la fondation et 1.000 étudiants formés durant la dernière édition». Brandee McHale, présidente de la Fondation Citi, a apporté, quant à elle, son témoignage sur les réalisations proprement dites. «Le programme [email protected] témoigne des incroyables réalisations qui peuvent résulter de l’exploitation de l’esprit d’entrepreneuriat chez les jeunes. Ce programme aura permis aux jeunes d’être des leaders dans leurs communautés, en les aidant à développer des idées qui répondent aux besoins sociaux et environnementaux locaux. Nous sommes impatients de poursuivre notre partenariat avec Enactus, et d’avoir un impact positif sur la vie de plus de jeunes dans la région».

Pour Rachel Jarosh, pdg d’Enactus, «s’associer à nouveau à la Fondation Citi dans le cadre du programme Impact @ Work pour stimuler la croissance et la prospérité des entreprises représente un honneur. Le programme [email protected] démontre les exploits incroyables pouvant résulter de l’exploitation de l’esprit d’entreprise par les jeunes. Cette initiative a permis, en effet, aux jeunes de devenir des leaders dans leurs communautés, en les aidant à développer des idées qui répondent aux besoins sociaux et environnementaux locaux». «Nous croyons fortement que si l’on crée des opportunités de renforcement des capacités et de révélation de leadership entrepreneurial aux jeunes, nous réussirons à créer de la richesse économique et sociale. En s’associant à la Fondation Citi en 2016, nous avions pour ambition d’amplifier notre impact en Afrique du Nord. Aujourd’hui, nous sommes très heureux de célébrer la réussite de la première phase du programme et de lancer une deuxième phase avec beaucoup plus d’impact», a déclaré de son côté, Majid Kaissar El Ghaib, président d’Enactus Morocco.

La boucle est bouclée. Et les dés sont jetés sur 4 pays dont la jeunesse peine encore à se positionner dans un environnement en perpétuel changement aggravé par une concurrence de plus en plus acerbe.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *