Après un cycle universitaire: L’emploi, une étape qui se prépare depuis les études

Après un cycle universitaire: L’emploi, une étape qui se prépare depuis les études

A l’issue du cycle universitaire, les étudiants se soucient de leur embauche. Encore faut-il que ces lauréats soient prêts à intégrer le marché de l’emploi.

Les universités respectives préparent-elles réellement les étudiants pour cet accès ?

Universités privées vs celles publiques

Déjà, il faut distinguer entre les universités publiques et privées. «Ces dernières essayent de s’adapter  aux besoins du marché de l’emploi. C’est ce qui fait que leurs étudiants en général n’ont pas de problème à trouver un emploi», indique Mohamed Khachani. Le professeur à l’Université Mohammed V Agdal à Rabat établit également une comparaison avec les premières. «Dans les universités  publiques, en dépit de certains efforts, un grand nombre d’étudiants  ne trouve pas de travail à  cause de l’inadéquation entre les formations dispensées et les besoins du marché de l’emploi et à cause de l’enseignement de masse qui ne permet pas un encadrement de l’étudiant pour mieux le former dans une spécialité donnée», précise-t-il. Cependant, M. Khachani, qui loue les efforts fournis dans ce sens, ne manque pas de faire un constat alarmant.

Les langues, un atout de taille

«L’étudiant est en général livré à lu- même, en dépit de certains forums organisés ici et là. Le niveau des étudiants et le manque de maîtrise de la langue française, même au niveau des masters, demeurent un grand handicap pour s’insérer dans le marché de l’emploi», estime M. Khachani. Dans ce sens, la licence professionnelle contribue, pour sa part, à combler ces lacunes. Il n’empêche que l’étudiant est censé fournir des efforts personnels afin d’améliorer son niveau en langues. Chose que la lecture offre largement. Ceci étant, la licence professionnelle, de par la formation qui y est dispensée, permet plus ou moins d’intégrer le marché de l’emploi.

La licence professionnelle, une bonne brèche

Ce diplôme créé en 2003, parallèlement au système LMD (licence-master-doctorat), est fort convoité par les étudiants que ce soit dans les universités ou les écoles publiques ou encore privées.

Comme son nom l’indique, cette licence permet une professionnalisation et par ricochet un accès à plusieurs secteurs du marché de l’emploi qui, à son tour, sollicite les étudiants titulaires de cette licence délivrée à l’issue de 3 ans d’études supérieures.

Cette forte demande explique l’augmentation de filières dans le cadre de la formation en licence professionnelle depuis 2005.  Année lors de laquelle la licence professionnelle est créée dans les universités. Ainsi, le nombre de filières est passé de 62 filières accréditées à 407 en 2011.

Par Laila Zerrour et Salima Guisser

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *