Coopération: 16 bourses octroyées par le Japon pour décrocher un master

Coopération: 16 bourses octroyées par le Japon pour décrocher un master

Un atelier d’orientation a été organisé, le 12 août 2016, par l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) au profit de 28 nouveaux bénéficiaires de bourses d’études dans le cadre du programme de coopération «African Business Education (ABE) Initiative for the Youth».

Dans le cadre de ce programme, financé par le gouvernement du Japon et mis en place par la JICA, 16 bourses ont été octroyées au titre de l’année universitaire 2015-2016 et 28 autres offertes pour 2016-2017, pour des Marocains résidents, titulaires d’une licence au minimum, ayant entre 22 et 39 ans et d’une expérience professionnelle de préférence. Les nouveaux participants, ingénieurs, architectes et économistes de profession, auront ainsi l’opportunité d’intégrer individuellement une université japonaise pour l’obtention d’un master et d’effectuer des stages dans des entreprises japonaises, tout comme le premier groupe de 16 personnes actuellement en formation au Japon. Un troisième groupe sera bientôt sélectionné.

Il est à noter que jusqu’à ce jour, 160 étudiants marocains sont partis poursuivre leurs études au Japon dans le cadre de programmes de bourses. «Les anciens boursiers occupent actuellement des postes importants que ce soit au niveau de la fonction publique que du secteur privé, au Maroc, en Europe et au Japon même.», explique Tsuno Kurokawa, ambassadeur du Japon au Maroc, dans ce sens. «ABE Initiative a pour objectif de former 1.000 jeunes africains. C’est un nouveau jalon dynamisant la coopération dans le domaine de l’éducation», a également indiqué T. Kurokawa.

Le Japon ouvre, en effet, à travers ce programme, les portes de ses universités et ses entreprises aux jeunes marocains avec pour objectif, non seulement d’enrichir les acquis des bénéficiaires pour contribuer efficacement à l’essor économique et social de leur propre pays, mais également afin de créer un réseau professionnel potentiel qui renforcera l’investissement japonais en Afrique en permettant aux entreprises nippones, souhaitant s’y implanter, de disposer des ressources humaines nécessaires. Pour rappel, le Maroc accueille 50 sociétés japonaises installées et le trend est à la hausse.

Le secrétaire général du ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres mettra, de son côté, en exergue la qualité des programmes d’enseignement supérieur offerts par le Japon. Les relations diplomatiques  entre le Maroc et le Japon mûres de 60 ans devraient entretenir les  relations économiques dans plusieurs secteurs et aussi le domaine éducatif aussi. «La JICA et le Maroc partagent une longue histoire de coopération depuis 1967, et nous avons travaillé dans plusieurs domaines de coopération, y compris la santé, l’éducation, l’eau, l’électricité, etc.», indique Hitoshi Tojima, représentant de la JICA au Maroc.
Bref, si les Marocains n’ont pas le réflexe ou le courage de s’orienter vers des pays aussi lointains tant sur le plan géographique que culturel, les opportunités demeurent très intéressantes, compte tenu de la richesse et de la rigueur que recèle ce peuple.

Le détour en vaut la chandelle. Ceux qui ont bénéficié de bourses pour suivre un master sont revenus grandis et avec une vision autre sur le monde.

Enseignement supérieur au Japon: Quelques repères
Les études au Japon ne diffèrent pas vraiment de celles de la France. Dans le fonctionnement, oui. Dans le système supérieur japonais, l’année universitaire se déroule généralement comme suit : les cours commencent en avril et s’achèvent au mois de mars de l’année suivante.

L’année s’articule en deux semestres mais dans certains cursus, il peut en avoir qu’un seul. Le premier semestre se déroule entre avril et septembre et le second d’octobre à mars. Il y a en général trois périodes de vacances : les vacances d’été (de fin juillet à fin août), les vacances d’hiver (de fin décembre à début janvier) et les vacances de printemps (de fin février à début avril).

Source : Studyrama

 

Catégories: 5 types d’établissements supérieurs
Le Japon compte près de 700 universités, nationales, publiques et privées. La durée des études en université est généralement de 4 ans. (6 pour les études de médecine, dentiste et vétérinaire). Les Graduate Schools sont la continuité de l’université puisqu’ils correspondent aux masters et aux doctorats donc aux second et troisième cycles. Les Junior Colleges proposent des cursus de 2 à 3 ans selon la spécialité choisie.

Les Junior Colleges sont généralement spécialisés dans l’économie, les sciences humaines, l’éducation et la sociologie. Les Colleges of Technology forment les étudiants dans une discipline spécialisée afin de les conduire à l’emploi. Ce cursus se fait en 5 ans. Les Special Training Colleges sont le niveau supérieur des Special Training Schools, équivalents des lycées professionnels. La durée d’études est en général de 2 ans.

Source : Studyrama

Soukaina Zoubir
(Journaliste stagiaire)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *