Dakhla: La contribution des jeunes au développement durable en débat

Dakhla: La contribution des jeunes au développement durable en débat

Plus de 250 jeunes issus du Maroc et du monde participent du 11 au 14 juillet à la 4éme édition de la rencontre internationale du forum des jeunes qui se tient cette année sous le thème «Les jeunes du monde et le développement durable, quelle contribution ?».
Organisée sous le Haut patronage de SM le Roi par l’Association d’études et de recherches pour le développement, en partenariat avec le Forum des jeunes marocains du troisième millénaire du Maroc, la Confédération des étudiants et stagiaires africains étrangers et le Forum des jeunes de Hawaii (USA), la rencontre est labellisée COP22 par le comité de pilotage. Ce dernier s’est engagé à accompagner l’événement qui réfléchira sur la contribution scientifique des jeunes à la préservation des ressources naturelles et au développement durable.

En plus des 250 jeunes, cette édition connaît la participation de décideurs, de représentants d’institutions régionales et internationales et d’éminents chercheurs et spécialistes des questions de développement durable, qui vont débattre de la contribution des jeunes en tant que composante vive de la société dans la production de la richesse et le développement durable. Elle se distingue par la conférence inaugurale donnée par Dr Maya Soetoro, sœur du président Barack Obama, sur le thème : «Les jeunes, l’éducation et le développement durable».

Le forum devra également être couronné par la signature de plusieurs conventions pour le parrainage de 15 projets en matière de promotion du développement durable au profit de jeunes des différentes régions du Maroc, dont 3 au profit de jeunes des provinces du sud du Royaume et 3 au profit de jeunes d’Afrique.
La rencontre se clôturera par l’adoption d’une Déclaration finale identifiant les recommandations des 250 jeunes participants adressées à la COP22 pour l’implication effective de la jeunesse marocaine dans l’action climatique et de développement durable.
Selon les participants à cet évènement, cette tranche de la population marocaine doit contribuer activement aux actions de sensibilisation pour atténuer les impacts des changements climatiques et s’adapter à ce phénomène, et ce en renforçant le sentiment d’appartenance des jeunes au processus décisionnel relatif au climat aux niveaux local et international.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *