DigiGirlz Camp : 160 jeunes filles formées aux technologies de l’information

DigiGirlz Camp : 160 jeunes filles formées aux technologies de l’information

Fin de la première campagne au Maroc

L’objectif principal de DigiGirlz Morocco est de promouvoir l’éducation scientifique chez les filles marocaines, promouvoir l’égalité entre les sexes dans ce domaine, mais aussi l’autonomisation économique de ces jeunes filles.

Clôture de la première tournée de «DigiGirlz Morocco». Ce programme organisé au niveau national prend fin ce lundi lors d’une cérémonie au Centre de formation et des rencontres nationales à Rabat. Lors de cette cérémonie devraient être récompensées les porteuses des meilleurs projets. Elles ont été sélectionnées suite au camp qui a lieu du 20 au 22 janvier et qui a réuni les gagnantes des 3 éditions de DigiGirlz 2017, soit une quarantaine de jeunes filles. «DigiGirlz Morocco» est un programme qui a bénéficié à 160 filles issues de trois villes du Maroc, à savoir Kénitra les 5 et 10 février 2017, suivie de Tiznit les 25 et 26 mars et enfin Errachidia les 8 et 9 avril. Dans un monde de plus en plus digitalisé, la formation dans le domaine de la technologie est devenue primordiale, surtout pour les jeunes filles. C’est pour cela que l’Association Anoual a lancé, en partenariat avec l’ambassade des Etats-Unis et Microsoft Maroc, «DigiGirlz Morocco».

Le but de ce projet est de fournir à 160 jeunes filles, âgées de 15 à 18 ans, l’opportunité d’avoir des informations plus détaillées sur les carrières en technologie en les mettant en contact avec les employés de Microsoft et en les faisant participer à des ateliers de pratique sur ordinateurs et autres dispositifs de technologie. Organisé depuis des années dans plusieurs pays du monde entier, «DigiGirlz Camp» a pour but de dissiper les stéréotypes autour de l’industrie des technologies de l’information (IT). Pour Microsoft, «DigiGirlz Camp» est une façon de donner aux jeunes filles une chance d’expérimenter, de première main, ce que cela fait de développer de la technologie de pointe.

Mais pourquoi les jeunes filles principalement ? Il a été prouvé de par le monde que le domaine de l’informatique est principalement dominé par les hommes. En effet, seuls 17% des ingénieurs en France sont des femmes, et outre-Atlantique les personnes de sexe féminin représentent moins d’un tiers de tous les employés du secteur de la technologie, à peine 12,33% des ingénieurs. Pire encore, 97% des start-up sont créées par des hommes et 98,8% des contributeurs aux logiciels open source sont des hommes. «L’objectif principal de DigiGirlz Morocco est de promouvoir l’éducation scientifique chez les filles marocaines, promouvoir l’égalité entre les sexes dans ce domaine, mais aussi l’autonomisation économique de ces jeunes filles. Enfin, DigiGirlz a pour but de prouver, à travers des exemples vivants, que les femmes peuvent exceller dans le domaine de l’IT», nous explique Safaa Ouchen, coordinatrice de ce projet. En plus de cela, DigiGirlz a été mis en place afin d’éviter à la génération montante de se retrouver utilisatrice d’un objet qu’elle ne maîtrise pas, qu’elle ne comprend pas et dont elle n’a pu élaborer ni les contenus (logiciels, interfaces) ni le fonctionnement. Pour rappel, 7 associations ont été partenaires lors ce programme qui a dispensé plus de 50 formations et rencontres qui ont été faites dans le cadre de ce programme. En outre, un millier de personnes a été impacté indirectement et ce à travers les 30 projets développés par les participantes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *