Dr Amine Bensaid : «Nous formons des professionnels dans les métiers de la santé pour faire face à la pénurie»

Dr Amine Bensaid : «Nous formons des professionnels dans les métiers de la santé pour faire face à la pénurie»

Entretien avec Dr Amine Bensaid, président de l’Université Mundiapolis

92 % de nos lauréats de l’année dernière ont trouvé un emploi 12 mois après leur diplomation. Pour la toute dernière cohorte, 52% avaient trouvé un emploi au cours des 3 mois de leur diplomation.

ALM: L’année universitaire s’achève bientôt. Quel bilan en faites-vous ?

Dr Amine Bensaid : L’Université Mundiapolis clôture une année universitaire particulièrement riche, et nous en sommes très heureux pour nos étudiants, notre corps professoral et les entreprises et institutions avec lesquelles nous œuvrons pour l’avenir de nos jeunes et le rayonnement du Maroc.

L’Université Mundiapolis compte aujourd’hui 38 filières accréditées et réparties dans 5 pôles : Sciences de la Santé, Ingénierie, Business School, Sciences Politiques, Sociales et Juridiques, et Formation Executive.

92 % de nos lauréats de l’année dernière ont trouvé un emploi 12 mois après leur diplomation. Nous en sommes très fiers car l’employabilité et la réussite professionnelle de nos étudiants sont nos plus grandes priorités.

Dans cette perspective et dans la continuité du partenariat signé en mai 2017, nous avons lancé avec Bombardier et le Gimas un centre d’excellence dédié au développement du secteur de l’aéronautique au sein de l’Université Mundiapolis. Notre première priorité est orientée vers le Middle Management avec des formations de perfectionnement.

Cette année est également marquée par les réalisations concrètes du réseau Honoris United Universities, le premier réseau panafricain d’enseignement supérieur privé créé officiellement en 2017 (7 institutions dans 9 pays et 30 villes pour un total de 27.000 étudiants) et dont nous sommes membre fondateur. A titre d’exemple, 10 élèves ingénieurs se sont rendus en Tunisie à l’école Polytechnique Centrale de Tunis, institution membre de notre réseau, afin de poursuivre une formation certifiante « Solid Work » sur laquelle il n’existait auparavant au Maroc que 6 experts certifiés, auxquels se sont ajoutés nos 10 élèves ingénieurs qui ont décroché la certification.

Toujours en termes de réalisations et d’intelligence collaborative, nous avons lancé un Global MBA panafricain avec Regent Business School, école de commerce en Afrique du sud. Ce «Global Pan-African MBA» offre pour la première fois au Maroc un modèle de formation hybride qui permet d’offrir une formule avec 100% de cours en présentiel, jusqu’à 100% en e-learning, en fonction des choix du bénéficiaire, avec l’opportunité d’effectuer des voyages d’études en Tunisie et en Afrique du Sud.

Enfin, fidèles à l’esprit d’ouverture et de collaboration internationale qui anime l’Université Mundiapolis depuis sa création, nous avons signé des conventions de partenariat avec Northeastern University (Boston) dans le domaine de l’ingénierie industriel, l’ingénierie aéronautique et les sciences de la santé. En outre, nous avons eu tout récemment l’opportunité de conclure un partenariat avec l’Université chinoise de Zhejiang Wanli, dans la même veine que le renforcement continu des relations commerciales, culturelles et diplomatiques entre le Royaume du Maroc et la République populaire de Chine auquel on assiste depuis une dizaine d’années. Cette collaboration académique et scientifique, que nous voulons durable et productive, permettra la direction conjointe de projets de recherche, de conférences et d’ateliers, l’échange d’étudiants, de chercheurs et de personnel et le libre partage de la documentation et du matériel des deux institutions.

Concernant nos étudiants, de nombreuses réalisations sont à mettre à leur actif durant cette année universitaire qui s’achève. Entre autres, nous pouvons citer le grand exploit d’une équipe de l’Ecole d’Ingénieurs de l’Université Mundiapolis à la finale de la NXP Cup EMEA (une compétition de systèmes embarqués avec une course internationale de voitures miniatures intelligentes) qui s’est déroulée à l’Institut Fraunhofer en Allemagne. Notre équipe est 3ème de la région EMEA (les deux premières places revenant à deux équipes allemandes) – c’est une grande première pour le Maroc, l’Afrique et le monde arabe !

L’Université Mundiapolis a accueilli, en février dernier, les étudiants de l’Université américaine Worcester Polytechnic Institute (WPI), venus présenter la compétition universitaire Solar Decathlon. Cette compétition universitaire internationale, organisée sous la tutelle du Département de l’Energie Américain (DOE), réunit depuis 2002 plusieurs milliers d’étudiants venus du monde entier. En équipe, les étudiants ont pour challenge de concevoir et construire des habitations durables à hautes performances énergétiques et respectueuses de l’environnement. L’équipe de nos étudiants vient d’être sélectionnée parmi 20 équipes au niveau international pour participer à la compétition Solar Decathlon Africa.

Enfin, j’ai eu l’honneur d’être nommé pour la seconde fois consécutive à la présidence du Conseil d’Administration de la Commission bi-nationale maroco-américaine dont la mission est de porter le programme Fullbright afin de développer une coopération pérenne entre le Maroc et les Etats-Unis dans les domaines de la culture et de l’éducation.

Mundiapolis assure à ses diplômés un taux d’employabilité de 91%. Qu’est-ce qui explique ce taux élevé?

Nous sommes passés à 92% ! 92 % de nos lauréats de l’année dernière ont trouvé un emploi 12 mois après leur diplomation. Pour la toute dernière cohorte, 52% avaient trouvé un emploi au cours des 3 mois de leur diplomation. Ce fort taux d’employabilité de nos lauréats s’explique par notre programme d’accompagnement à l’employabilité et notre proximité avec nos entreprises partenaires. Celles-ci sont d’ailleurs intégrées en amont dans notre processus d’apprentissage.

La formation d’étudiants compétents, spécialisés dans leurs domaines et dotés d’une agilité culturelle et d’un « mindset » qui leur permettront de réussir dans le milieu professionnel constitue aujourd’hui une nécessité incontournable pour notre université et l’avenir de nos étudiants ! Répondre aux attentes et aux besoins des grandes entreprises nationales et internationales et accompagner l’étudiant dans sa réussite et son insertion professionnelle est donc, pour nous, une priorité.

C’est pourquoi notre modèle pédagogique se distingue par une double inspiration des best practices des modèles éducatifs français (spécialisation) et américains (liberté d’esprit et créativité). Pour chaque filière, nous commençons par définir les compétences dont devrait disposer l’étudiant en fin de cursus, et nous déclinons ensuite matière par matière. Chaque matière a un syllabus, des learning outcomes et des compétences, en adéquation avec les demandes des professionnels et l’évolution des métiers.

Cette «Approche par Compétences» constitue pour nous un instrument d’assurance-qualité, tout en offrant l’opportunité de donner à l’étudiant une liberté d’esprit et un sens particulier de la créativité et de l’initiative. Tout cela est également au cœur de notre programme Mundiatawjih®, afin que l’étudiant prenne son destin professionnel et personnel en main et trace sa voie de réussite. Nous avons mis l’accompagnement de la réussite de l’étudiant au cœur du projet pédagogique et nous sommes très fiers du taux d’insertion de nos étudiants !

Quels sont les secteurs qui recrutent le plus?

Les filières les plus prisées sont celles qui forment à un métier et recrutent le plus. Par exemple, nos filières en Ingénierie (aéronautique, génie industriel et informatique), où 67% des lauréats ont décroché un poste dans des multinationales dans la foulée de leur PFE et grâce à leur performance de stage.

Nous cherchons à former des professionnels dans les métiers de la santé afin de faire face à la pénurie de personnel spécialisé au Maroc, à savoir la kinésithérapie, l’orthophonie, la psychologie et la psychomotricité.

Enfin, la formation prodiguée au sein de notre Business School permet d’assurer un recrutement rapide de la majorité de nos étudiants, la demande de travail dans le secteur du commerce, du management d’entreprise ou de la finance étant en constante hausse au Maroc et en Afrique.

Vous avez développé un pôle d’excellence qu’est l’aéronautique. Quel bilan faites-vous de votre partenariat avec Bombardier et le Groupement des industries marocaines aéronautiques et spatiales (GIMAS). Concrètement, que vaut le certificat avancé en management aérospatial sur le marché du travail ?

Marquée par une évolution rapide, notamment grâce au Plan d’Accélération Industrielle 2014-2020, l’aéronautique compte aujourd’hui parmi les secteurs économiques les plus porteurs au Maroc. Avec un taux de croissance moyen annuel de 17%, le secteur exige des compétences spécifiques et des profils compétents et hautement qualifiés. Le secteur ambitionne d’ailleurs de franchir la barre de 26 milliards de dirhams de chiffre d’affaires et la création de plus de 23.000 nouveaux emplois d’ici 2020. La question de la formation demeure donc essentielle.

En effet, la compétitivité du Maroc se joue de plus en plus au niveau de la qualité des talents qu’il est capable de fournir à ce secteur, bien positionné pour monter dans la chaîne de valeur. Notre pays a l’avantage d’avoir tenu ses promesses vis-à-vis des partenaires internationaux de ce secteur et, chemin faisant, il a développé un grand bassin de techniciens expérimentés, capables d’assumer des responsabilités plus importantes. Ainsi, nos deux conventions signées en mai 2017 avec le Gimas et Bombardier avaient pour objectif de mettre en place et développer une formation certifiante au profit des salariés du secteur et des collaborateurs des entreprises concernées pour soutenir le développement des middle-managers, mais également d’accompagner les étudiants ingénieurs de l’Université Mundiapolis en mettant à leur disposition des rencontres avec les professionnels, des stages en entreprise, des études de cas ou des projets de fin d’études.

L’Université a lancé le premier Global Panafricain MBA en distance learning au Maroc en partenariat avec Regent Business School. En quoi consiste ce nouveau programme ? Et qu’offre-t-il aux étudiants ?

Ce MBA s’adresse en premier lieu aux cadres et middle managers à haut potentiel qui souhaitent développer leurs compétences managériales et bénéficier d’une connaissance approfondie des marchés africains.

D’une durée de 18 mois, ce programme permettra, donc, aux bénéficiaires de développer les skills en management nécessaires à une bonne performance en tant que managers, en général, et à un très bon positionnement pour saisir, en particulier, les nouvelles opportunités de leadership associées au développement de l’Afrique. Concrètement, ce programme couvrira à la fois des études de cas africains ainsi que des thématiques telles que la gouvernance, l’économie politique et l’éthique ainsi que la finance, le Marketing stratégique et la gestion du capital humain, tout cela dans une optique d’association des connaissances académiques pointues aux compétences pratiques essentielles.

Le Global Pan-African MBA est inédit au Maroc puisqu’il offre un modèle de formation hybride qui permet d’offrir une formule avec 100% de cours en présentiel, jusqu’à 100% en e-learning, en fonction des choix du bénéficiaire, avec l’opportunité d’effectuer des voyages d’études en Tunisie et en Afrique du Sud. Enfin, sachez que les étudiants bénéficieront d’un accompagnement de proximité à chaque étape de leur cursus afin de les aider à concilier engagement professionnel et académique.

Quelles nouveautés réservez-vous à vos étudiants pour la prochaine rentrée universitaire?

Notre action pour la prochaine rentrée universitaire se définit en trois grandes orientations ; l’internationalisation, la proximité à l’entreprise et l’utilisation accrue des technologies de l’information.

Premièrement, l’internationalisation sera marquée par la signature de nouveaux partenariats à l’international et plus de filières offrant des possibilités de mobilité à l’étranger. La proximité à l’entreprise sera accentuée à travers la multiplication des formations en alternance. Enfin, l’accent sera mis sur l’utilisation accrue des technologies de l’information afin de pouvoir fournir plus de formations hybrides et pour renforcer l’employabilité de nos lauréats au vu de la transformation digitale de l’économie.

Enfin, j’aimerais ajouter qu’à partir de la prochaine année universitaire, le pôle d’excellence des Sciences de la Santé Mundiapolis proposera une nouvelle formation en podologie.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *