Ecole nationale forestière d’ingénieurs : 35 lauréats au titre de la 46e promotion

Ecole nationale forestière d’ingénieurs :  35 lauréats au titre de la 46e promotion

L’Ecole nationale forestière d’ingénieurs célèbre sa 46ème promotion. Une cérémonie de remise des diplômes a été tenue récemment à l’honneur des 35 nouveaux lauréats, dont 11 de nationalité étrangère. Une manifestation à laquelle a pris part Mohammed Sadiki, secrétaire général du ministère de l’agriculture , de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts.

M. Sadiki a saisi cette occasion pour souligner la solidité et l’excellence de la formation à l’Ecole nationale forestière d’ingénieurs (ENFI) en tant qu’établissement unique dans son domaine de formation. «l’ENFI, à côté de l’Institut agronomique et vétérinaire Hassan II et de l’Ecole nationale d’agriculture de Meknès, contribue à la mise en œuvre du Plan Maroc Vert et du Plan forestier national à travers la formation et la recherche», a-t-il précisé. Se référant au secrétaire général du ministère, l’ENFI a en effet contribué activement ces dernières années, à côté de ces deux établissements, au chantier de réforme de l’enseignement supérieur suite à la promulgation de la loi 01-00, et à la dynamique de mise en œuvre de la Stratégie nationale de la formation et de la recherche agricoles.

Créée en 1968, l’Ecole nationale forestière d’ingénieurs est rattachée au ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts. L’établissement contribue à la formation et l’amélioration des connaissances dans divers domaines. Citons à cet égard la conservation et la protection des ressources naturelles (eau – sol – biodiversité), la lutte contre les phénomènes de dégradation (désertification, changements climatiques, problèmes liés à la santé des forêts et aux incendies de forêts) et la valorisation et le développement des écosystèmes forestiers.

Le cursus décliné en six ans permet aux lauréats d’obtenir le diplôme d’ingénieur d’Etat des eaux et forêts. La formation militaire leur permet, par ailleurs, d’accéder au corps des Officiers de réserve des Forces armées royales. Entre 1968 et 2017, l’Ecole nationale forestière d’ingénieurs a formé 1.184 ingénieurs dont 31% d’étrangers et 11,5% de sexe féminin.

La formation des ingénieurs étrangers qui se fait dans le cadre de la coopération régionale et internationale a concerné plus de 26 pays d’Afrique, de la Région Mena et de l’Amérique Centrale: Angola, Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Centrafrique, Comores, Congo, Côte d’Ivoire, Gabon, Ghana, Guinée, Kenya, Libéria, Madagascar, Mali, Niger, RDC (ex-Zaïre), Sénégal, Tchad, Togo, Algérie, Tunisie, Mauritanie, Yémen, Liban et Haïti.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *