En partenariat avec deux institutions britanniques : L’Université polytechnique d’OCP s’active pour une agriculture durable en Afrique

En partenariat avec deux institutions britanniques : L’Université polytechnique d’OCP s’active  pour une agriculture durable en Afrique

Le Groupe OCP soutient un projet prometteur mené par l’université Mohammed VI polytechnique (UM6P) et deux importantes institutions de recherche agronomique du Royaume-Uni, en l’occurrence Rothamsted Research et l’Université de Cranfield.

L’idée étant de construire un avenir agricole résilient pour l’Afrique. «Grâce à son programme de recherche & développement et en collaboration étroite avec l’UM6P, OCP développe des fertilisants spécifiques aux besoins des cultures et des sols africains, ainsi que des modèles de services adaptés aux agriculteurs africains afin qu’ils aient un accès fiable, abordable à ces données et produits dérivés», explique à cet effet Hicham El Habti, secrétaire général de l’université Mohammed VI polytechnique. Et de préciser que «ce partenariat vital avec Rothamsted et l’Université de Cranfield contribuera à accélérer cette stratégie pour aider les agriculteurs africains à devenir non seulement plus productifs mais également plus prospères».

Du côté de Rothamsted Research, Achmin Doberman, directeur général de l’institut, voit en le développement d’une agriculture durable à travers le Maroc et l’ensemble de l’Afrique une démarche vitale pour la sécurité alimentaire et la croissance économique du continent. «Les défis sont immenses, mais en entretenant le talent et l’enthousiasme des jeunes scientifiques, je suis convaincu qu’il peut y avoir un avenir brillant pour les agriculteurs d’Afrique et son environnement. En combinant l’expertise de pointe de Rothamsted et de Cranfield, avec le dynamisme et la vision de l’UM6P, nous pouvons jouer un rôle majeur dans la réalisation de cet objectif, et nous sommes ravis de pouvoir y apporter notre expertise unique», estime-t-il.

Au titre de ce partenariat, 20 chercheurs en début de carrière dans le secteur agricole recevront un soutien à la fois au Maroc et au Royaume-Uni. La phase initiale portera en effet sur la réalisation de sept projets de recherche agricole ainsi que la création d’un centre de formation doctorale. L’objectif étant d’appuyer le développement de la prochaine génération de scientifiques et ingénieurs marocains.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *