Entrepreneuriat: Le Maroc est unique en Afrique dans son modèle de développement

Entrepreneuriat: Le Maroc est unique en Afrique dans  son modèle de développement

Sous le thème «l’entrepreneuriat au Maroc: leçons du modèle panafricain», le Technopark-Casablanca a abrité, mardi 10 mars, une rencontre organisée par l’université Al Akhawayn et Fox School of Business Temple University, qui s’inscrit dans le cadre de la collaboration nouvellement formée entre les deux universités.

Cet événement est le fruit d’un effort conjoint entre les deux universités dans le but de collaborer et analyser ensemble les différentes facettes de l’entrepreneuriat dans les deux régions. Mais, également des moyens d’améliorer l’esprit entrepreneurial grâce à l’innovation, aux partenariats-collaborations dans l’éducation et grâce à la mise en place d’un climat qui favorise cet esprit entrepreneurial ce qui contribue largement au développement économique d’un pays. Des groupes ont été formés en mixant les étudiants de deux écoles.

Un des dirigeants participant leur a confié une étude de cas réel à mener. «Le Maroc est l’un des rares pays à avoir maintenu une stabilité politique durant les 3 dernières années, ce qui lui a permis de mettre en œuvre d’importantes réformes aussi bien économiques, juridiques et  dans le domaine de la formation qui ont permis de développer de surcroit son capital matériel», a signalé Driss Ouaouicha, président de l’Université Al Akhawayn d’Ifrane, ajoutant que «cette conférence est une excellente opportunité de partenariat et de visibilité, que nous espérons renouveler et développer en opportunité de formation et de formation continue afin de contribuer davantage au développement de l’entrepreneuriat au Maroc».

Dans le même sillage, les participants à cette rencontre ont discuté de plusieurs thèmes liés à l’entrepreneuriat et ont tenté de répondre à des questions comme les recommandations politiques au Maroc pour développer l’entrepreneuriat, les plus grands défis pour réformer l’entrepreneuriat et le dialogue nécessaire pour susciter l’esprit d’entreprendre.

De même, les interventions ont traité de l’innovation, de la croissance économique, de l’urbanisme et de la mobilité, de la gestion des ressources, de l’infrastructure, de l’éducation, de l’insertion numérique et enfin de la gouvernance. Les enjeux sont clairs. Le Maroc a lancé son programme e-governement  dans le domaine notamment de la planification urbaine, la mobilité, la gestion de ressources et l’économie numérique. Les avancées sont certes encore lentes à ce niveau et les solutions fonctionnant selon les entités et les ministères concernés.  

Ainsi, cette conférence devrait conduire à une série de recommandations. Le Maroc devant être à terme un modèle dans la région nord-africaine. Par ailleurs M Ouaouicha a souligné trois domaines importants sur lesquelles il faut travailler dans le but d’encourager l’esprit entrepreneurial : comment gérer le changement et comment s’adapter,  l’attitude adoptée vis-à-vis du risque et l’attitude adoptée face à un échec.

Il faut signaler que ce point de presse a été  l’occasion pour plusieurs hommes d’affaires et personnalités publiques d’apporter leur soutien à l’entrepreneuriat sur le continent.
 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *