Etudes supérieures : Avec le Bachelor en gestion des entreprises ESCA diversifie son offre

Etudes supérieures : Avec le Bachelor en gestion des entreprises ESCA diversifie son offre

Après l’accréditation AACSB de ses programmes, l’ESCA Ecole de Management emprunte un nouveau tournant sur un marché où elle a su dès le départ répondre aux attentes des entreprises.

Aujourd’hui, le lancement d’un nouveau Bachelor en gestion des entreprises, à partir de septembre 2019, permettra de satisfaire, à son tour, les entreprises dans la demande du middle management, nécessaire à l’atteinte des performances. D’un autre côté, les candidats potentiels à cette formation seraient ceux qui désirent emprunter la voie courte des études et obtenir une formation orientée vers une spécialité métier. Tel qu’il a été conçu, «le programme pédagogique dédié au Bachelor a pour objectif de former des opérationnels, socialement responsables et capables de contribuer à la performance des entreprises, et à leur internationalisation», affirment les responsables de l’établissement.

«A chaque fois que nous lançons une formation, elle est en cohérence avec sa mission», poursuit, dans le même sens, Imad-Eddine Hatimi, directeur des accréditations à l’ESCA Ecole de Management. Concrètement, un tel programme vise des métiers recherchés dans des  secteurs stratégiques et nouveaux générateurs de croissance de l’économie marocaine. Quatre spécialisations ont ainsi été mises en place, à savoir : «e-business et marketing digital, achat et logistique internationale», «gestion comptable et financière» et «banque et assurances». Toutes les formations s’adressent aux bacheliers et sont dispensées sur 3 années. Les lauréats du Bachelor en gestion des entreprises obtiennent le diplôme Bac+ 3 d’ESCA École de Management, reconnu par l’Etat comme équivalent à la licence. Le diplôme a été mis au format du Bachelor international, le diplôme de référence post-Bac le plus délivré en Europe. «Il peut ainsi, grâce à l’accréditation AACSB d’ESCA Ecole de Management, permettre aussi aux étudiants de poursuivre des études de master à l’international dans les institutions les plus prestigieuses». L’enseignement au cours de la 1ère année repose sur la découverte du monde de l’entreprise, intégrant la dimension environnementale qui détermine ses décisions stratégiques et les outils clés du gestionnaire. La seconde année est axée sur le fonctionnement concret des activités opérationnelles.

Enfin, la 3ème année prépare le candidat à la spécialisation proprement dite.

Le programme se veut riche et s’adapte aux besoins des entreprises et des organisations. Il se décline en cours, TD, mémoires, stages, semestres d’échanges à l’international, apprentissage des langues, ateliers de développement personnel, projets pratiques, études de cas, recherche, visites d’entreprises, etc. «Le Bachelor en gestion des entreprises repose sur la polyvalence, la capacité de résolution des problèmes, l’esprit d’entrepreneuriat, les habiletés communicationnelles, l’ouverture sur le monde et le sens de responsabilité sociale, à travers une pédagogie innovante et diversifiée», poursuit M. Hatimi. Et en fin de cursus, les candidats accéderont à la maîtrise d’activités relatives à la fonction choisie (E-Business et Marketing Digital, banque et assurances, achat et logistique internationale, et enfin gestion comptable et financière).

Pour rappel, l’ESCA Ecole de Management n’a cessé d’évoluer depuis sa création en 1992. Elle accueille plus de 30 nationalités sur le campus et dispose d’un réseau de 95 partenaires internationaux et de 64 partenaires entreprises. Chaque année, elle offre 300 places en échange international à ses étudiants. 4.000 lauréats évoluent déjà dans de très nombreux secteurs, ce qui lui permet de créer un réseau certain.

Ses fondateurs ont, par ailleurs, retenu comme critère de développement de l’Ecole de Management la mondialisation. Ses différents programmes sont axés en effet sur le multiculturalisme et l’internationalité à travers toutes les opportunités d’études et d’échange au monde entier. Le but ultime étant la formation de managers capables de s’adapter aux différents environnements. Et le Maroc est en pleine mutation. Les choix ne sont pas fortuits mais reposent sur des priorités gouvernementales.

Des orientations stratégiques pour une employabilité optimisée

• E-Business et Marketing Digital :  Prépare les étudiants à une carrière dans des fonctions commerciales ou de marketing et en particulier celles mobilisant les nouvelles technologies. Les lauréats qui ont choisi cette spécialisation auront l’opportunité d’évoluer en tant que chef de produit web, web marketer, responsable e-commerce, digital manager, community manager, etc.

• Banque et assurances : Prépare aux métiers des secteurs financiers et des assurances. Les lauréats de cette spécialité pourront prétendre à des fonctions telles que chargé de clientèle d’une banque, conseiller bancaire, chargé d’affaires, gestionnaire de patrimoine, conseiller commercial en assurances, conseiller en assurance et épargne, etc.

• Achat et logistique internationale : Permet l’intégration des métiers comme gestionnaire de plate-forme, logisticien, responsable service approvisionnement, supply chain manager, gestionnaire de stocks, responsable des achats, etc.

• Gestion comptable et financière : Prépare pour des fonctions telles que responsable d’un service comptable, chef comptable, collaborateur d’expert-comptable, responsable administratif et financier, analyste financier, conseiller financier, etc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *