Formation : AC pro enseigne le modèle agricole marocain à ses pairs

Formation : AC pro enseigne le modèle agricole marocain à ses pairs

L’insécurité alimentaire qui affecte plusieurs pays devant être au cœur des priorités. L’implication dans ce domaine précisément permettrait d’inverser la donne et créer des métiers qui n’existent pas dans le secteur agricole.

La 5ème édition MIFA traitera les opportunités à s’inspirer du modèle agricole marocain pour venir à bout de l’insécurité alimentaire qui sévit dans 25% des pays subsahariens. L’association AC pro s’est donné, en effet, le pari d’orienter la formation annuelle et qui se tiendra, comme à l’accoutumée, le 1er mai dans ce domaine précisément. L’ONG  organise la 5ème édition MIFA au profit de ses adhérents, tous des professionnels subsahariens qui ont souhaité, à travers le mouvement, mettre leur connaissance et leur savoir-faire en commun pour mieux avancer en communauté.

Cette année, c’est la thématique de l’agriculture qui a été retenue, compte tenu des avancées effectuées dans ce domaine au Maroc. Selon son président, Elie Kudjie, «l’Afrique subsaharienne peut s’inspirer  du modèle marocain de l’agriculture». Et c’est pour pousser davantage la réflexion entre les différents membres que la thématique choisie est «Agriculture : du vivrier à l’agro-business: application du modèle marocain». Le choix d’un tel sujet se justifie par le fait que la jeunesse de l’Afrique subsaharienne -qui représente la plus grande population- s’oriente plus vers des métiers tournés, en grande partie, vers la technologie, les ressources d’humaines, les finances… L’insécurité alimentaire qui affecte plusieurs pays devant être au cœur des priorités. L’implication dans ce domaine précisément permettrait d’inverser la donne et créer des métiers qui n’existent pas dans le secteur agricole. Les faits sont têtus. «Plus de 25% de la population subsaharienne souffre déjà de la sous-alimentation dans des pays où les terres arables sont inexploitées».

Et c’est dans cette optique que l’association a décidé de décortiquer le cas du Maroc qui a pris de l’avance par rapport aux autres pays, à travers la mise en œuvre du Plan Maroc Vert. L’association compte, en effet, sensibiliser les différents acteurs présents et représentant des pays différents aux méthodes et actions retenues dans le cadre de la politique nationale déployée dans le secteur agricole.

Comment les pays d’Afrique subsaharienne peuvent-ils s’inspirer du modèle marocain ?  Comment faire passer l’Afrique subsaharienne d’une agriculture vivrière à une agriculture créatrice de valeur et d’emploi ? telles sont les questions qui seront à l’ordre du jour. L’objectif étant de sensibiliser une assemblée qui ne maîtrise pas forcément ce domaine mais qui pourrait être un relais dans son pays pour faire passer soit des idées, soit accompagner des investisseurs, soit investir, soi-même…

C’est dans cet esprit précisément que les ateliers de formation seront basés sur 4 axes, à savoir l’agrobusiness, l’agri-training, l’agri-tech et l’agro-finance. Le premier espace de formation permettra de valoriser les opportunités d’affaires dans le domaine agricole. Le second traitera de la technologie au service de l’agriculture. Le troisième valorisera les formations professionnelles dans le domaine. Enfin, le financement du projet agricole sera porté par le dernier axe.

En clair, le bureau de l’association entend, à travers cette thématique, contribuer au développement  des pays subsahariens à travers ses membres. D’une manière générale, la formation et l’accompagnement pour un leadership représentant les missions principales de l’ONG. Contribuer au renforcement de la coopération Sud-Sud entre le Maroc et l’Afrique Subsaharienne dans le contexte déjà établi représente une des principales missions de l’association. Une démarcation louable à l’heure où la problématique de la migration subsaharienne attire toutes les attentions.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *