Formation de 158.000 conducteurs professionnels: l’Etat et l’OFPPT signent deux conventions

Formation de 158.000 conducteurs professionnels: l’Etat et l’OFPPT signent deux conventions

L'Etat et l'Office de la formation professionnelle et de la promotion de travail (OFPPT) ont signée, vendredi 26 décembre 2014 à Rabat, deux conventions destinées à renforcer l'offre dans le domaine de la formation qualifiante initiale obligatoire et de la formation continue obligatoire au profit des conducteurs professionnels.


Ces conventions s'inscrivent dans le cadre de la mise en oeuvre des dispositions du code de la route relatives à la conduite professionnelle.


La première convention, signée par les Ministères de l'intérieur, de l'économie et des finances, de l'équipement, du transport et de la logistique et l'OFPPT, a pour objet de former des conducteurs de taxis de la 1ère et de la 2ème catégories des voitures de grandes remise (TGR) et des véhicules légers spéciaux de tourisme (TLS).



Objectif : la formation d'environ 142.000 conducteurs en exercice avant le 1er octobre 2010, et titulaires de la carte de conducteur professionnel. Le coût global de l'opération est de 25 millions de DH pris en charge par le Fonds d'accompagnement des réformes dans le secteur des transports routiers (FART).



La deuxième convention, signée par les Ministères de l'économie et des finances, de l'équipement, du transport et de la logistique et l'OFPPT, a tarait à la réalisation de la formation qualifiante initiale au profit des conducteurs de transport de marchandises et de transport de voyageurs.

Cette opération vise la formation d'environ 11.500 conducteurs de transport de marchandises et 4.500 conducteurs de transport de voyageurs titulaires du permis de conduire de la catégorie requise avant la date de signature de la convention.


Le coût global de l'opération est de 70,4 millions de DH dont 35,2 millions de DH pris en charge par le ministère de l'équipement, du transport et de la logistique à travers le FART. Le conducteur ne supportera que 50 % du coût de la formation alors que le reste sera supporté par le ministère.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *