Formation en ligne : Les Mooc font leur entrée au Maroc !

Formation en ligne : Les Mooc font leur entrée au Maroc !

Plus d’excuses par rapport au temps ou à l’argent, les Mooc débarquent au Maroc et en force. Cela fait un peu près d’un an que cette forme d’enseignement en ligne commence à se structurer et surtout trouver du répondant auprès d’une population encore adepte des bancs d’école et des universités. Les détails d’un phénomène universel

L’abréviation de Mooc renvoie en anglais aux termes Massive Open Online Cours. Autrement dit, ce sont des cours mis en ligne, ouverts à tout le monde. Et au Maroc, les Mooc commencent à arriver à travers les écoles supérieures de commerce et les universités qui ont signé des partenariats avec des établissements étrangers prestigieux. La démocratisation est réelle. Elle rappelle que tout individu a droit à l’accès au savoir. La certification est néanmoins payante mais demeure accessible aux petites bourses. Concrètement, n’importe quel étudiant ou professionnel peut s’inscrire à l’un des nombreux Mooc de Harvard, Stanford ou du MIT. La liste devrait s’allonger au fil des ans. Ecole Polytechnique, l’université parisienne La Sorbonne sont attendues dans la liste. Au Maroc, la démocratisation du savoir devra passer par là.  C’est dans cette optique que l’Université Mohammed V de Rabat offre à ses étudiants des cours spécifiques. Hormis les contenus pédagogiques concoctés par les enseignants et venant enrichir le portail, la diffusion des Mooc vient répondre à cet engouement croissant pour accéder au savoir sans payer le prix fort. Contenus dans une plate-forme dédiée à cette fin et baptisée UM5Mooc, les cours en ligne sont en français et sont ouverts à tous.

Il faut dire que l’établissement avait déjà entrepris une initiative dans ce sens quand il avait lancé le e-learning center. Objectif premier : «Rendre disponibles en accès libre des formations de niveau universitaire de qualité en langues arabe, française, anglaise ou autres, quel que soit l’endroit où se trouvent les apprenants et quel que soit leur nombre». Le top management de l’établissement s’y engage. Autre exemple qui vient démontrer que le Maroc est ouvert à ce genre d’initiative, celui de la plate-forme d’apprentissage en ligne EMLyonX. Après avoir lancé le premier Mooc «Entreprendre au Maroc», Emlyon Business School Campus Casablanca lance son second intitulé «Introduction to Doing Business in Africa». La thématique vient répondre à une demande du marché de plus en plus ouvert sur l’Afrique.  Opportunités, challenges et perspectives des environnements d’affaires en Afrique sont, ainsi, traités dans ce cours en ligne gratuit et ouvert à tout le monde. Orienté professionnellement, il est clair que ce genre d’enseignement s’adresse plus à des personnes déjà en poste et qui cherchent à développer leur business à travers les nouvelles opportunités que propose l’Afrique. Conçu par Youssef Lahlou, [email protected] campus Casablanca, et Tawhid Chtioui, professeur et Dean d’Emlyon Business School Africa, ce cours en ligne et gratuit explique les problématiques économiques actuelles liées au continent africain dans un contexte de forte mutation et de croissance. Il permet également de mieux comprendre la dynamique des différentes régions d’Afrique. L’identification des opportunités d’affaires en Afrique et avec l’Afrique tout en évaluant les risques et en anticipant les évolutions à venir représentent aussi un développement essentiel du cours. La boucle est bouclée. Le contenu, écrit totalement en anglais, s’appuie sur l’expertise professionnelle du continent africain de Youssef Lahlou. Il est aussi enrichi par des témoignages et des partages d’expérience de différents entrepreneurs et personnalités africaines.

«Ce Mooc, unique dans son genre dans le monde, nous permet de continuer à jouer pleinement notre rôle d’améliorer la compréhension des enjeux économiques de l’Afrique. Il s’adresse aux dirigeants et aux entrepreneurs souhaitant se développer en Afrique et à tout apprenant souhaitant cerner le potentiel et les enjeux d’affaires de la 2ème région la plus dynamique du monde», précise, à juste titre, Dr. Tawhid Chtioui, DG d’Emlyon Business School Africa. Sur le plan pratique, les cours relatifs à ce second Mooc«Introduction to Doing Business in Africa» seront étalés sur 10 semaines à partir du 7 avril 2018. Ces auteurs le qualifient de guide des futurs entrepreneurs ou multinationales pour découvrir les opportunités, les défis et les facteurs clés de succès du marché d’affaires en Afrique. Et pour ceux qui souhaitent être sanctionnés suite à cet apprentissage, la certification s’effectue également en ligne.

Délivrée par Emlyon Business School, son coût a été fixé à 150 euros. L’approfondissement des cours selon le profil des bénéficiaires sera aussi disponible au fur et à mesure du développement de la plate-forme dédiée aux Mooc. Ces deux exemples démontrent que la démocratisation du savoir a bel et bien touché le Maroc. Reste à ce que les certifications soient prises en compte par les entreprises et les partenaires institutionnels. C’est l’utilisation de ce savoir sur le terrain qui fera finalement la différence. Il s’agit finalement d’une sorte d’accompagnement conforme aux volontés stratégiques de développer l’auto-entrepreneuriat et l’entrepreneuriat tout court. Ce type de plate-forme permet d’enrichir les connaissances des porteurs de projets qui n’ont pas forcément les moyens de se payer des cours supplémentaires pour étoffer leur background. Du côté des établissements qui se sont prêtés au jeu et ont ouvert certains cours à l’univers des internautes, leur notoriété ne s’en verra que grandie. La démarche est louable dans les deux sens.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *