Formation professionnelle: 3,69 millions DH pour la Cité des métiers et des compétences de Laâyoune

Formation professionnelle: 3,69 millions DH pour la Cité des métiers  et des compétences de Laâyoune

L’offre de formation, qui sera dispensée dans cette cité faisant partie des 12 CMC qui seront installées progressivement chacune dans une région du Royaume, s’articulera autour de 6 pôles d’activités économiques porteurs d’opportunités d’emploi et accueillera 2.000 stagiaires.

L’OFPPT vient de lancer l’appel d’offres pour la réalisation des études techniques et le suivi des travaux de construction de la Cité des métiers et des compétences de Laâyoune (CMC).  L’adjudicataire de ce projet dont le coût est estimé à 3,69 millions DH sera connu le 3 décembre prochain alors que les travaux devront durer 16 mois.

L’offre de formation, qui sera dispensée dans cette cité faisant partie des 12 CMC qui seront installées progressivement chacune dans une région du Royaume, s’articulera autour de 6 pôles d’activités économiques porteurs d’opportunités d’emploi et accueillera 2.000 stagiaires. Ces pôles concernent les pêches maritimes, le transport et logistique, le numérique et l’offshoring, outre les métiers de la santé, l’artisanat, la gestion et le management.

La construction de la future CMC rentre dans le cadre du chantier national lancé par SM le Roi Mohammed VI et qui vise l’amélioration de la qualité de la formation professionnelle à travers la mise à niveau des centres de formation et la restructuration des filières en fonction de leur pertinence sur le marché de l’emploi, à travers la création d’une nouvelle génération d’instituts de formation professionnelle, ayant la forme de Cités de métiers et de compétences, tout en modernisant des cursus pédagogiques.

Ainsi, celle de Laâyoune sera implantée au sein d’écosystèmes au niveau régional, dans la logique d’une véritable proximité avec le monde professionnel. Elle pourra accueillir et développer l’ensemble des programmes destinés aux jeunes travaillant dans le secteur informel, visant à renforcer leurs compétences techniques et transversales, notamment en langues, afin de leur permettre d’intégrer le secteur formel dans des conditions satisfaisantes. Notons que l’offre de formation professionnelle dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra a été renforcée récemment avec l’inauguration d’un nouvel Institut spécialisé de technologie appliquée (ISTA) dans la cité Al-Wahda à Laâyoune, à l’occasion de la célébration du 44ème anniversaire de la Marche Verte.

Cet institut multidisciplinaire, qui s’étend sur une superficie totale de 3.000 m2, offre 1.100 places pédagogiques dans différents métiers, dont l’industrie, le bâtiment et travaux publics, l’éducation à la petite enfance, l’électromécanique, la topographie, l’automobile, présentant ainsi un portefeuille diversifié de plus d’une dizaine de filières.

L’inauguration de l’ISTA Al-Wahda a été marquée par la présence de Saïd Amzazi, ministre de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, et Loubna Tricha, directrice générale de l’OFPPT, Abdeslam Bekrate, wali de la région Laâyoune -Sakia El Hamra, et Sidi Hamdi Ould Errachid, président du conseil régional.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *