Formation professionnelle et marché de l’emploi : Une stratégie nationale attendue avant fin 2014

Formation professionnelle et marché de l’emploi : Une stratégie nationale attendue avant fin 2014

Avant la fin de l’année 2014, une nouvelle stratégie nationale pour l’adéquation entre la formation professionnelle et l’emploi devra être annoncée par le ministère de tutelle. L’objectif principal derrière l’élaboration de cette stratégie est de faciliter l’insertion professionnelle aux jeunes en faisant en sorte que la formation soit en phase avec le marché de l’emploi.

Pour la mise en place de ce plan de relance, le ministère délégué à la formation professionnelle annonce qu’il travaille suivant une approche participative associant les différents ministères et organismes concernés ainsi que les industriels et le monde de l’entreprise.

Cette stratégie intervient après le constat fait par SM le Roi Mohammed VI, lors d’un discours à la Nation à l’occasion du 60ème anniversaire de la glorieuse Révolution du Roi et du Peuple, mardi 20 août 2013, au sujet de l’éducation et la formation. En ce qui concerne la formation professionnelle, SM le Roi Mohammed VI avait souligné la nécessité d’apporter plus de soutien et d’encouragement à ce secteur.

«De même, les travaux manuels et les professions techniques, dans leur acception la plus large, doivent être réhabilités. Il faut être fier de les pratiquer et de les maîtriser, comme le préconise, en substance, le Hadith de Notre Aïeul, le Prophète Sidna Mohammed-Paix et Salut sur Lui- : «Nul n’a jamais mangé meilleur aliment que celui provenant du travail de sa main»», a noté le Souverain.

Actuellement, la part des filles dans le système de formation professionnelle représente 42 % de l’effectif global des stagiaires en 2012-2013 et 45 % des lauréats. Et en termes d’encadrement pédagogique, le corps formateur est constitué de 33 % de femmes.
Pour relancer ce secteur, le ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle vient d’initier une opération de qualification des filières de formation professionnelle privée, instituée par la loi 13.00, portant statut de la formation professionnelle privée.

Ainsi, les établissements de formation professionnelle privée désireux de qualifier leurs filières de formation et répondant aux conditions prévues par les textes de loi, peuvent retirer, auprès de la délégation régionale ou du service extérieur de la formation professionnelle dans le ressort territorial duquel se trouve l’établissement, le dossier de demande de qualification, élaboré à cet effet, selon un communiqué du département de l’éducation. Il faut souligner que l’opération de qualification des filières a pour objectif de s’assurer de la conformité des filières de formation aux normes et conditions visées au cahier des charges fixant les conditions et la procédure d’attribution des autorisations d’ouverture et d’exploitation des établissements de formation professionnelle privée.

Le but étant de promouvoir la qualité des formations dispensées en vue d’une meilleure adéquation de ces formations aux besoins et aux mutations du marché de l’emploi, selon la même source. Il s’agit également de préserver les intérêts des stagiaires, en les informant régulièrement, par les services de la Formation professionnelle, sur les filières qui répondent aux normes et de préparer les conditions d’accréditation des établissements de la formation professionnelle privée, instituée par la loi précitée n° 13.00.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *