Formation professionnelle : L’accès devient direct sans école

Formation professionnelle : L’accès devient direct sans école

L’éducation non formelle permettra désormais d’accéder aux filières professionnelles

L’accès à la formation professionnelle est désormais possible pour des enfants et des adolescents n’ayant pas fait d’école. Le ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle ouvre désormais la porte devant les candidats qui ont acquis les connaissances de base dans l’éducation non formelle.

Vous n’avez pas fait l’école et vous êtes plutôt âgé, vous pouvez toujours tenter votre chance dans la formation professionnelle. Il ne s’agit pas d’un slogan d’une campagne ou une pub dans une radio mais d’une nouvelle approche adoptée par le gouvernement. C’est une petite révolution qui est en marche actuellement dans le système éducatif national. Alors que le pays semble faire le pari de la formation professionnelle pour renforcer l’employabilité des générations montantes, l’accès aux filières professionnelles change de critères lesquels deviennent plus souples.

Et pour cause, les bénéficiaires ne sont plus seulement les élèves justifiant d’un parcours dans une école classique. L’accès à la formation professionnelle est désormais possible pour des enfants et des adolescents n’ayant pas fait d’école. Le ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle ouvre désormais la porte devant les candidats qui ont acquis les connaissances de base dans l’éducation non formelle. «L’accès à la première année du parcours professionnel au niveau du collège est possible pour les élèves ayant passé avec succès la dernière année de l’enseignement primaire ainsi que les bénéficiaires de l’éducation non formelle disposant d’un certificat de compétences primaire âgés de 16 ans au maximum au début de l’année scolaire», annonce le ministère de tutelle. La même procédure s’appliquera également aux lycées où l’accès au tronc commun sera possible à la fois pour les élèves des écoles ordinaires et les bénéficiaires de l’éducation non formelle âgés de 19 ans tout au plus.

Du «Takwin» à l’école

Si le «Takwin» (formation professionnelle) était l’équivalent de terminus pour des élèves en difficultés à l’école, cette dernière sera désormais ouverte aux diplômés des filières professionnelles. Alors que les inscrits dans la formation professionnelle étaient condamnés à chercher du boulot à la fin de la formation, des passerelles seront créées pour leur permettre de revenir à l’école. Concrètement, les titulaires d’un certificat de formation professionnelle vont accéder directement à la deuxième année du lycée, option Baccalauréat professionnel sans passer donc par le tronc commun.
La seule condition retenue par le ministère de tutelle prévoit que l’option du Bac Pro choisie soit conforme au parcours de l’élève. Les nouveaux critères concernent également l’accès aux établissements supérieurs de la formation professionnelle désormais ouverts aux bacheliers ainsi qu’aux lycéens ayant échoué dans l’obtention de leur baccalauréat. Même les candidats qui sont âgés de 30 ans pourront toujours tenter leur chance dans la formation professionnelle. Par ailleurs, les responsables poussent les mesures flexibles un peu plus loin en faveur de certains groupes sociaux.
Le ministère de l’éducation nationale a fait savoir aux responsables qu’il est tout à fait possible de prévoir des dérogations au niveau de l’âge limite en faveur notamment des personnes en situation de handicap, des détenus ainsi que des anciens détenus. L’accès au parcours professionnel sera, en outre, possible pour les personnes provenant d’un système éducatif étranger.

A noter que les écoles pourront procéder à une sélection sur concours si les candidatures dépassent le nombre des places à pourvoir. Il faut préciser enfin que le gouvernement vient de lancer une nouvelle stratégie de la formation professionnelle la semaine dernière avec l’objectif de former 10 millions de personnes et un budget de 65 milliards de dirhams.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *