Formation professionnelle: Le Bac Pro arrive

Formation professionnelle: Le Bac Pro arrive

L’annonce a été faite en juillet 2014 par le ministre de l’éducation nationale et de la formation professionnelle et le ministre délégué auprès du ministre de l’éducation nationale et de la formation professionnelle, respectivement Rachid Benmokhtar et Abdelâdim El Guerrouj. Ce nouveau diplôme vise la diversification de l’offre scolaire et la mise en place de filières professionnelles dans l’enseignement secondaire qualifiant.

Il ambitionne aussi de renforcer le système de passerelles entre le système éducatif et le système de formation professionnelle, d’un côté et le monde professionnel de l’autre, selon les deux départements ministériels.

Le baccalauréat professionnel concerne quatre filières, à savoir la maintenance industrielle, l’industrie mécanique, la construction aéronautique et la conduite d’une exploitation agricole et seront implantées dans les académies régionales du Grand-Casablanca, de Rabat-Salé-Zemmour-Zaër, du Gharb-Cherarda-Béni Hsein et de Tanger-Tétouan, selon la même source.

Ce baccalauréat se préparera en trois années et sera axé sur un système d’orientation professionnelle à partir de la troisième année de l’enseignement collégial. Il permettra ainsi aux jeunes de choisir entre l’enseignement général, technologique, la formation professionnelle ou l’enseignement professionnel qui sera couronné par l’obtention du baccalauréat professionnel.
Ce chantier se fait en étroite collaboration avec le monde de l’entreprise. C’est le cas d’ailleurs de la création d’une filière Bac Pro dédiée aux métiers de l’automobile au sein de l’Institut de formation aux métiers de  l’industrie automobile (IFMIA) de Tanger Méditerranée.

Cette filière a fait l’objet, en juin dernier, d’un mémorandum de partenariat signé à l’usine Renault-Nissan de Tanger par M. Benmokhtar, M.El Guerrouj, le directeur général du Groupe Renault Maroc, Jacques Prost, et le directeur général de l’usine Renault-Nissan de Tanger, Paul Carvalho. Depuis son inauguration en 2011, l’IFMIA de Tanger Méditerranée a permis la formation et l’insertion de plus de 6.500 jeunes dans l’usine de Renault-Nissan, avec un taux d’insertion de 100%.

Cet établissement, adossé à l’usine Renault-Nissan de Tanger, est l’un des quatre instituts spécialisés de formation dédiés au secteur automobile et dont  la gestion est déléguée aux professionnels, à côté des IFMIA de Casablanca, Kénitra et Tanger. En plus de l’automobile, l’agriculture est un secteur qui a tant besoin de ressources humaines qualifiées.

D’ailleurs, l’ambitieux Plan Maroc Vert ne peut relever ses nombreux défis sans compétences bien formées. Le système de formation professionnelle agricole compte 8 lycées agricoles assurant la formation des élèves en vue de  l’obtention du baccalauréat en sciences agricoles. Et ce sont plus de 120.000 lauréats et lauréates qui ont été formés depuis la mise en place de cette formation.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *