Formation professionnelle: L’OFPPT ouvre de nouveaux instituts

Formation professionnelle: L’OFPPT ouvre de nouveaux instituts

Pour la rentrée 2014-2015, l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail renforce son dispositif. C’est ainsi que huit établissements ouvrent leurs portes pour accueillir de nouveaux candidats. Il s’agit du Centre de formation dans les métiers de l’automobile à Moulay Rachid à Casablanca, le Centre de formation aux métiers au tourisme Guich Loudaya à Témara, le Complexe de formation dans les métiers de l’offshoring, des TIC et de l’electronique d’Oujda, l’Ecole de formation dans les métiers du BTP Settat, en plus des ISTA à Tamansourt, Tamesna, Sidi Ifni, Tafraout et deux centres de formation en milieu pénitentiaire à Toulal III et Guelmim.

«L’élargissement de la capacité est destiné à répondre à une demande en formation de plus en plus forte de la part des jeunes, avec une affluence  moyenne de 2 à 3 demandes par place, avec près de 500.000 demandes prévues à la fin de l’année 2014», a souligné Larbi Bencheikh, directeur général de l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT), lors d’une conférence de presse tenue, mardi 16 septembre 2014, à Casablanca.
L’ouverture de ces nouveaux établissements vient accompagner les projets structurants initiés par le Maroc, à savoir le Plan Maroc Vert, les stratégies transport & logistique, la Vision 2020, Rawaj, Plan aéronautique…

Les efforts de l’OFPPT ont été couronnés par de nombreuses distinctions. L’année dernière a été marquée par l’obtention, pour la troisième fois, du Prix national de la qualité. L’OFPPT a également remporté durant cette année la première place à la compétition Cisco NetRiders de la région MENA ainsi que le Prix de la meilleure académie Cisco de la Région Afrique du Nord. Autre distinction, le Médaillon d’excellence en mécatronique, lors de la 42ème édition du Mondial des métiers qui s’est déroulé à Leipzig en Allemagne en juin 2013.

Par ailleurs, l’OFPPT a poursuivi le chantier d’envergure de modernisation de ses outils de gestion, à travers la mise en place de son système d’information et le développement de la gestion des ressources humaines. L’établissement a également poursuivi ses efforts pour le développement de la formation continue et l’amélioration des prestations aux entreprises, particulièrement les PME-PMI ainsi que la fluidification de la gestion des CSF.

En effet, ces efforts se sont traduits par un chiffre d’affaires de 94 millions de dirhams en 2013, soit une progression de 8% par rapport à 2012, au profit d’institutions et d’organismes de renom tels que les ministères de l’équipement, du transport et de la logistique, de l’économie et des finances, la communication, l’ONEE, l’ONDA, la RAM et la CTM.

L’OFPPT s’allie aussi à l’expertise de professionnels tels que Microsoft,  Cisco, IBM, CNAM et Haas Automation et incite à l’implication des associations et fédérations professionnelles dans le processus de formation et la cogestion  des établissements.

Il faut souligner que les retombées de cette démarche sont tangibles au niveau du taux d’insertion des lauréats de l’OFPPT qui varie de 75 à 100%, des taux en progression de 14 points depuis 2000, particulièrement dans les secteurs de l’industrie, du  tourisme, du tertiaire et des TIC. En effet, l’OFPPT insère annuellement 80.000 jeunes lauréats, contre 20.000 seulement en 2001. D’ailleurs, 95% des employés du secteur de l’aéronautique et 80% des opérateurs de l’usine Renault Tanger  sont des lauréats de l’OFPPT.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *