Francophonie: Un 4ème Forum universitaire maghrébin des arts pour réhabiliter la langue de Molière

Francophonie: Un 4ème Forum universitaire maghrébin des arts pour réhabiliter la langue de Molière

Pour la 4ème fois, l’antenne de l’Agence universitaire de la francophonie organise, les 17 et 18 mars prochains, le Forum universitaire maghrébin des arts dans la saison culturelle de Rabat.

Objectif: sensibiliser le public universitaire au rôle économique croissant de la culture. Et pour créer l’émulation, un appel à candidatures a été lancé, jusqu’au 15 février prochain. A la clé, trois prix sont proposés en guise de récompense pour les meilleurs travaux lors de la clôture du Forum. Les organisateurs ont prévu en effet un catalogue pour reproduire l’ensemble des posters exposés. Organisé à la Bibliothèque nationale, cet événement vient célébrer la fête de la francophonie. La thématique retenue  rappelle l’urgence de réhabiliter la culture. 

  «Le Nombre d’Or – du déséquilibre à l’harmonie», c’est en effet le message clé associé à l’événement.  La finalité est de démontrer que dans le domaine de l’architecture et de la peinture, le Nombre d’Or a, depuis la Renaissance, désigné une proportion idéale. Il a fasciné sculpteurs, musiciens et poètes en quête du secret de la beauté. Il renvoie aussi à la vie économique, sociale et politique, à travers pourcentages, des ratios, des quotients, quotas, etc. Le Nombre d’Or est partout… Il rappelle également la découverte de rapports numériques susceptibles de réduire les déséquilibres et donc les crises et conflits.

Retenant le Nombre d’Or comme le symbole de cet accord de la sensibilité et de la raison, le Bureau Maghreb de l’AUF invite ainsi les étudiants intéressés de niveau master et doctorat des institutions maghrébines membres de l’AUF à élaborer un poster scientifique qui illustre, dans les sciences comme dans les arts, cette recherche de l’harmonie.

«Dans notre monde, la poursuite de formules capables de nous remettre sur la voie d’un développement équilibré implique imagination et rigueur. Il nous a donc semblé opportun de proposer aux jeunes chercheurs maghrébins de reprendre à neuf le vieux mythe du Nombre d’Or en en montrant la possibilité d’application dans les domaines les plus variés», souligne, à juste titre, la directrice du Bureau Maghreb.

Pour rappel, l’Agence universitaire de la Francophonie est une association mondiale d’universités francophones qui a pour mission de créer des liens entre les universités de langue française.  Créée depuis 50 ans, elle contribue à former des professionnels qui pourront contribuer au développement du pays.  Regroupant 800 établissements universitaires à travers le globe, 60 de ses membres sont impliqués dans l’Organisation internationale de la Francophonie.

La mise en œuvre de ses actions est facilitée par le développement des partenariats avec les organisations internationales, pour ne citer que l’UNESCO, ONG, entreprises et secteur privé… Et pour faciliter son rayonnement au Maghreb, un bureau de représentation a été créé en 2012 suite à la scission du Bureau Europe de l’Ouest et Maghreb. Ce 10ème bureau agissant, au Maroc, en Algérie et en Tunisie retient essentiellement trois axes prioritaires dans le cadre de son développement. Le premier est représenté par la langue française, la pédagogie et formation. Le second renvoie à l’enseignement supérieur, gouvernance et évaluation. Le troisième retient l’actualité, la société et l’expression.

Soit. Les dés sont lancés dans un paysage où la langue suscite bien des remous dans la sphère politique…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *