Grand Prix Hassan II pour l’invention et la recherche dans le domaine agricole

Grand Prix Hassan II pour l’invention et la recherche  dans le domaine agricole

Et c’est reparti pour une nouvelle édition du Grand Prix Hassan II pour l’invention et la recherche dans le domaine agricole. En effet, le ministère de l’agriculture et de la pêche maritime vient de déclarer ouverte la période d’inscription pour la 9ème édition du Grand Prix Hassan II au titre de l’année 2015.

Ainsi, les candidats ont, jusqu’au 31 décembre 2014 à 16h00 pour déposer leurs dossiers de candidature en trois exemplaires auprès de la Direction de l’enseignement, de la formation et de la recherche. Des dossiers rédigés en arabe ou en français comprenant un dossier de motivation et de présentation et un dossier scientifique et technique.

À noter que l’éligibilité concerne tous les Marocains résidant au Maroc et à l’étranger ainsi que les chercheurs et étudiants étrangers installés au Maroc. En effet, le Grand Prix Hassan II pour l’invention et la recherche dans le domaine agricole vise à encourager l’invention et l’innovation dans le domaine agricole.

Pour ce faire, trois classes de prix ont été fixées. La première à laquelle est réservé un prix de 150.000 dirhams concerne les inventions et techniques pratiques, qui comprennent les innovations en matière de conception et de fabrication de prototypes (machines, outils, procédés, etc.) ou les techniques qui intéressent les processus de production, de conservation, de transformation et de commercialisation.

La deuxième classe qui concourt pour un prix de 100.000 dirhams est relative aux sciences et aux technologies avancées, qui concernent les recherches de base ou de pointe, mais dont l’intérêt pratique est perceptible, ainsi que les recherches en sciences sociales, qui apportent des progrès notables en matière de méthodologies d’approche et d’analyse.

Enfin, la troisième classe qui concourt pour 50.000 dirhams concerne les publications d’ouvrages scientifiques ou techniques pouvant apporter une réelle contribution au développement agricole, para agricole ou rural.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *