La Compétition intel des sciences-monde arabe 2015: Un investissement dans le potentiel des jeunes scientifiques

La Compétition intel des sciences-monde arabe 2015: Un investissement dans le potentiel des jeunes scientifiques

Organisée conjointement par la Bibliothèque d’Alexandrie, la Fondation Sharaf et Intel Corporation, cette compétition a rassemblé 112 élèves âgés de 14 à 18 ans parmi les plus brillants et venant de 11 pays de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord dont le Maroc, l’Egypt, l’Arabie Saoudite, la Tunisie, la Jordanie, le Liban, la Palestine, Oman, le Qatar, la Palestine et les Emirats Arabes Unis.

Un total de 77 projets scientifiques a été présenté durant les trois jours de l’événement dans différentes disciplines à plus de 40 professeurs universitaires de la région qui ont jugé l’ensemble des projets. Les disciplines adressées par les projets comprennent entre autres les sciences sociales et du comportement, la biochimie et la chimie, l’informatique, les mathématiques, la physique et l’astronomie, l’énergie et les transports, les sciences environnementales et de gestion, l’ingénierie électrique et mécanique.

«La Compétition Intel des sciences-Monde arabe représente une plate-forme novatrice et unique, à travers laquelle nous rassemblons les meilleurs élèves de la région pour leur offrir l’opportunité d’exposer leurs talents», explique Taha Khalifa, directeur général d’Intel, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

Parmi les 77 projets en compétition, le Maroc est représenté à travers quatre inventions. Les projets comme des feux de signalisation, un épouvantail, une fontaine alimentés par l’énergie solaire et un gyrophare et taxi lumineux auto alimentés traitent des défis mondiaux à travers la science et l’innovation.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *