Laâyoune: La première EST dans les provinces du Sud ouvre ses portes

Laâyoune: La première EST dans les provinces du Sud ouvre ses portes

Une nouvelle Ecole supérieure de technologie ouvrira ses portes dans la ville Laâyoune, chef-lieu des provinces du sud à partir de septembre prochain. Ce projet  a pour objectif de répondre aux besoins croissants au niveau local en matière de formation technique, et va permettre aux étudiants d’opter pour de nouvelles spécialités plus profitables au développement socio-économique local.

L’Ecole  est bâtie sur une superficie de 3,7 ha, au lotissement 25 Mars à l’est de la ville,  et comprend divers services dédiés à l’enseignement technique, dont un amphithéâtre pouvant accueillir jusqu’à 250 étudiants ainsi que 22 salles de classe.

Ce projet a été réalisé sur une superficie de 4.973 m2 avec un coût global de 5,5 millions de dirhams. Cette nouvelle réalisation comprend également des terrains de sports collectifs, des espaces dédiés aux enfants et aux jeunes, une salle polyvalente, des vestiaires et une salle pour Internet. Et  va offrir une série de  cursus de formation dans les domaines du commerce et marketing, ingénierie informatique, électrique et communicationnelle, ressources humaines et finances. La création de cette école rentre dans le cadre  de l’élargissement de la carte universitaire dans les provinces du Sud du Royaume en vue de répondre aux besoins réels du marché du travail en matière de compétences, et donnera aux étudiants issus des provinces du Sud la possibilité de faire leurs études supérieures sans se déplacer au nord du Royaume.

Ces  provinces comptent déjà un centre universitaire relevant de l’Université Ibn Zohr d’Agadir, et qui est opérationnel depuis l’année universitaire 2012-2013. Ce centre comporte un amphithéâtre de 300 places et 22 salles d’études, outre des locaux administratifs et des infrastructures sportives.

A cela s’ajoute une faculté de la charia relevant de l’Université Al-Quaraouiyine, et qui a ouvert ses portes durant la même rentrée universitaire avec une capacité d’accueil initiale de 100 étudiants pour la filière des «études de la charia et la réalité du temps moderne».

A signaler que Lahcen Daoudi ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres,  a déjà annoncé au mois de novembre 2013 la création à Dakhla d’une antenne de l’Ecole nationale de commerce et de gestion (ENCG), le coût de ce projet est de plus de 70 millions DH,   et sera installé sur un terrain  de 10 ha à la proximité de la ville.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *