L’Agef change de peau mais garde son ADN

L’Agef change de peau mais garde son ADN

Soutenu par son partenaire historique, Konrad Adenuaer Stiftung, le budget pour mettre en œuvre la nouvelle stratégie a été doublé. 3 MDH ont été alloués à l’année 2018.

Après 47 ans d’existence, l’Agef (Association nationale des gestionnaires et formateurs des ressources humaines) opère un changement d’identité visuelle et affiche sa vision 2020.

Les détails.

Un nouveau logo véhiculant modernité, agilité, espoir et respect de l’environnement ; c’est ce que dégage, en grande partie, la nouvelle identité visuelle adoptée par l’Agef. La dernière conférence organisée, la semaine dernière, par ses membres fut l’occasion aussi d’annoncer parmi les principaux chantiers la programmation de la 22ème édition du Colloque international des ressources humaines les 4 et 5 mai prochain à Marrakech. Les chantiers sont nombreux et le nouveau bureau dévoile les différents axes de sa vision après un an de travail. «Je suis un président heureux car je suis bien entouré. Nous avons la même vision et la présence des «past» présidents depuis 47 ans confirme que nous sommes l’une des plus anciennes associations au Maroc», confie Zakaria Rbii, président de l’Agef, fraîchement nommé à la tête de l’organisation. A travers la vision 2020, les membres du bureau comptent insuffler une nouvelle dynamique à l’association qui se décline en plusieurs axes. La nouvelle identité visuelle, l’implémentation du digital dans la communication institutionnelle, l’ouverture à l’international, l’organisation d’événements fédérateurs sont autant de chantiers retenus.

«On veut changer l’Agef en la gardant dans ses valeurs et son histoire», précise son président. L’ambition est claire: faire de l’AGEF l’acteur de référence pour la promotion du capital humain au Maroc. Soutenu par son partenaire historique, Konrad Adenuaer Stiftung, le budget pour mettre en œuvre la nouvelle stratégie a été doublé. 3 MDH ont été alloués à l’année 2018 avec un taux de réalisation de 80% des actions programmées. 2019 devra être dotée d’une enveloppe budgétaire de 3,5 MDH avec un taux de réalisation fixé à 100% et 2020 de 4,5 MDH -avec le même taux de réalisation-. «Le colloque annuel représentant l’événement phare aura pour objectif d’ouvrir un débat continental».

Anouar Ismaili Alaoui, vice-président de l’association, en fait la promesse. «Propulser l’événement en Afrique conformément à la stratégie nationale dictée par la plus haute autorité». La déclaration du second homme de l’association est plus que solennelle. Et c’est bien dans ce sens que la thématique retenue pour le colloque est «Quelles dynamiques de ressources humaines pour la transformation de l’Afrique». Le ton est donné et le pré-programme conçu. D’autres événements permettront de consolider les acquis de l’organisation qui compte bien se faire entendre au sein du gouvernement à travers la CGEM ou le CESE. Sa force de propositions serait salutaire en effet pour accompagner l’identification du capital immatériel qui renvoie en grande partie aux ressources humaines. Dans la foulée, Ted Agef, Agef HR Award, Ftou’RH Agef, dîners-débats devront confirmer le cachet de l’association, à travers la société civile mais aussi les professionnels du privé et du public. Le chantier est ouvert et le calendrier serré. A suivre…

 

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *