Laureate International Universities nous permet une grande connexion

Laureate International Universities nous permet une grande connexion

ALM : Quelles seront vos nouveautés en cette rentrée 2015-2016?
 

Haris Hassabis : La rentrée 2015-2016 connaîtra le lancement de nouvelles formations : «Relations internationales», «Management du sport», «Management touristique» ou encore «Nutrition et diététique». Ces formations touchent à des secteurs clés de l’économie et vont nous permettre de former des lauréats plus attentifs aux problématiques du monde moderne. «Relations internationales» formera ainsi des futurs leaders d’opinion, «Management touristique» formera les futurs cadres d’un secteur essentiel au Maroc, «Nutrition et diététique» ouvrira la voie à un élargissement des métiers médicaux dans le Royaume, tandis que «Management du sport» proposera une spécialisation inédite dans un domaine où le Maroc joue un rôle majeur mais où l’on peine à trouver de véritables professionnels. Ces nouvelles filières entrent en résonance avec notre goût permanent pour l’innovation, qui est au cœur du positionnement de l’UIC.

La dimension internationale de l’UIC est constamment relevée. Comment se traduit cette ouverture au cours de l’année scolaire ?

Notre appartenance au réseau Laureate International Universities, qui est le premier réseau d’universités privés au monde, est le gage d’une grande connexion avec des établissements situés dans le monde entier. Cette appartenance nous permet de faire bénéficier nos étudiants d’une ouverture à l’international incontournable dans un contexte professionnel globalisé. Ils ont ainsi la possibilité, dès la seconde année, de bénéficier de toutes les opportunités de séjour à l’étranger en effectuant une partie de leur cursus -jusqu’à l’obtention d’un double diplôme- dans l’une des 80 institutions du réseau Laureate. Les stages à l’étranger et l’apprentissage des langues font également partie intégrante de cette démarche inédite au Maroc. Cette ouverture se traduit également par l’enseignement approfondi des langues anglaise et espagnole, ainsi que l’accueil régulier d’étudiants étrangers au sein de notre campus, principalement en provenance de France et d’Afrique subsaharienne.

En cette année scolaire 2015-2016, allez-vous poursuivre votre programme d’interventions et de conférences ?

En tant qu’université de référence au Maroc, l’UIC organise à l’attention de ses étudiants, et de manière régulière, des rencontres et débats de très haut niveau en présence d’invités prestigieux, tant sur le plan national qu’international. Depuis sa création, l’UIC a accueilli Bill Clinton, 42ème président des Etats-Unis, Christine Lagarde, directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), José Luis Rodríguez Zapatero, ex chef du gouvernement espagnol, Dwight L. Bush, ambassadeur des Etats-Unis au Maroc, ou encore Mourad Cherif, ancien ministre des finances et actuel président du Conseil de surveillance de la Banque marocaine du commerce et de l’industrie (BMCI). L’année 2016 ne faillira pas à cette tradition et sera elle aussi propice à des rencontres d’une grande richesse.
 

Comment nourrissez-vous la culture entrepreneuriale de vos étudiants ?

L’UIC développe en permanence la culture entrepreneuriale de ses étudiants en mettant en place un certain nombre d’activités, à l’instar du «Projet de la conception à la réalisation» (PCR). Organisé pour la première fois lors de l’année scolaire 2014-2015, le PCR a regroupé 80 élèves ingénieurs de l’UIC, qui ont monté des projets sous l’encadrement d’un comité de pilotage formé d’une quinzaine de professeurs, ingénieurs, chercheurs, doctorants et cadres supérieurs. Au total, une trentaine de projets ont ainsi été présentés, permettant aux étudiants de se confronter aux réalités du monde professionnel. L’UIC programme également des ateliers avec de jeunes entrepreneurs, qui partagent leurs expériences avec les étudiants et les inspirent. Nous avons aussi mis en place des concours Laureate et Business Game, comme le Business Game McGuire. Enfin, nous proposons un master très suivi entièrement dédié à l’entrepreneuriat.

Comment initiez-vous vos étudiants à l’action sociale et environnementale ?

A l’instar des autres membres du réseau Laureate, l’UIC et nos étudiants ont l’obligation de s’investir dans le programme «Here for good», afin de se mobiliser auprès des communautés locales et d’impacter positivement la vie des autres.
Un grand nombre d’actions humanitaires et d’entrepreneuriat social sont ainsi réalisées par les étudiants de l’UIC, notamment à travers l’organisation de journées éducatives au profit des enfants de SOS Village Enfants Maroc et de certaines écoles primaires du Royaume. En outre, le Bureau des Étudiants de l’UIC organise chaque année des campagnes à visée sociale au sein du campus : don du sang, sensibilisation autour du sida ou encore collecte de fonds et de vêtements en période hivernale pour les populations défavorisées.

Quelles sont vos perspectives de partenariat ?

L’UIC a pour habitude de nouer de nombreux partenariats avec les mondes professionnel, associatif et institutionnel, et ce de manière à développer les «soft skills» de nos étudiants et à leur faire découvrir les différentes réalités du monde d’aujourd’hui. Certains partenariats ont également été conclus avec le monde universitaire, notamment avec des universités publiques marocaines et françaises.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *