Thami Ghorfi : «L’enseignement supérieur au Maroc en pleine mutation»

Thami Ghorfi : «L’enseignement supérieur au Maroc  en pleine mutation»

Entretien avec Thami Ghorfi, président de l’ESCA, Ecole de Management

ESCA École de Management compte aujourd’hui plus de 70 partenaires Corporate avec lesquels elle entretient des relations très étroites et collabore sur plusieurs actions.

ALM :  Pourriez-vous nous dresser le premier bilan de l’année ?

Thami Ghorfi  : Comme chaque année, ESCA École de Management réalise plusieurs chantiers pour poursuivre son évolution sur le chemin de l’excellence et affirmer son leadership. Cette année est très particulière pour ESCA Ecole de Management puisqu’elle a réussi à obtenir l’accréditation internationale AASCB. Nous sommes la première business school au Maroc et en Afrique francophone à réaliser une telle prouesse. Grâce à cette accréditation, l’ESCA intègre le club prestigieux des 5% des meilleures business schools dans le monde. Cette consécration est le fruit de l’investissement de plusieurs années de l’école, de ses enseignants et de son staff, dans l’amélioration et l’internationalisation de ses programmes, dans la recherche et dans l’amélioration de ses processus de gestion. Ce qu’il faut savoir, c’est que l’accréditation AACSB certifie non seulement la qualité de l’école à un instant donné, mais également sa capacité à s’améliorer de manière continue. Ce qui fait que chaque acteur au sein de l’école devient un agent de changement et que les chantiers d’amélioration sont constamment ouverts au sein de notre école.

L’année écoulée s’est également distinguée par le renforcement du positionnement international de l’école grâce à la multiplication des flux d’échanges avec de prestigieuses institutions comme la Stern School of Business de New York University, Singapore Management University, Erasmus University, Bocconi university, University of San Diego, CEIBS Shanghai, University of South Carolina et Hong Kong Baptist University. Ces partenariats nous permettent d’offrir un environnement multiculturel riche par des Global Classrooms qui accueillent des nationalités du monde entier. Il est très courant de voir nos classes composées d’étudiants marocains, américains, mexicains, singapouriens, ivoiriens, coréens, allemands, canadiens…, Cette multiculturalité enrichit nos cours et permet à nos étudiants de développer la perspective globale et d’apprendre à interagir avec d’autres cultures.

Quelle place occupe la formation continue dédiée aux salariés dans votre école ?

Avec les changements constants que connaissent les métiers et l’environnement professionnel en général, la formation continue devient de plus en plus une composante essentielle de la mission de Esca Ecole de Management. De ce fait, la formation continue constitue un axe important du plan de développement de l’école. Notre structure ESCA Executive Education propose 11 programmes en Part Time qui répondent aux besoins d’évolution de carrière des cadres et sont parfaitement adaptés aux réalités des entreprises: Six masters spécialisés dans le domaine de la finance, l’audit et contrôle de gestion, marketing communication, achat et logistique, ressources humaines et management de l’assurance et un programme Bac+4 «Business Manager» qui favorise le passage cadre en entreprise.

Nous offrons également d’autres programmes courts certifiants dans les domaines du management avancé et innovation, risk management, marketing et vente, un programme «Dirigeants de l’entreprise familiale», destiné à accompagner les entreprises familiales dans leur objectif de pérennité, ainsi que le programme WELA «Women Entrepreneurship & Leadership for Africa» organisé en partenariat avec la prestigieuse CEIBS (China Europe International Business School) de Shanghai, leader en formations de management en Chine et en Asie.

Quel est le taux d’insertion des lauréats ESCA sur le marché et quelles sont les filières les plus sollicitées?

Le taux d’insertion des lauréats est un excellent indicateur qui permet à chaque école de mesurer la qualité de ses formations et la pertinence de son projet pédagogique. Selon notre dernière enquête de placement réalisée en 2018, le taux de placement moyen s’élève à 87% des lauréats qui ont trouvé un emploi dans les six mois qui suivent l’obtention du diplôme.

Ce qu’il faut souligner, c’est que ce taux s’améliore d’année en année quantitativement mais également qualitativement puisque, grâce à la notoriété de l’école et la qualité de ses formations, nos diplômés accèdent à des emplois de qualité, à des conditions salariales intéressantes. Pour ce qui est des filières les plus sollicitées, nous avons constaté que les étudiants qui approchent ESCA Ecole de Management ont une forte ambition d’occuper des fonctions de managers de haut niveau. Nos parcours de formation leur permettent de réaliser cette ambition et d’acquérir en plus des compétences avancées en relation avec leur projet professionnel que ce soit en finance, en marketing, en achats logistiques ou en international Business, tout en leur offrant la possibilité de vivre des expériences uniques à l’international grâce à notre large réseau riche de 97 partenaires dans 47 pays sur les cinq continents.

Quelle est votre stratégie pour mieux adapter les formations dispensées aux exigences du marché du travail ?

L’adaptation continue des formations aux exigences du marché du travail fait partie de l’ADN du projet pédagogique de Esca École de Management. En effet, l’entreprise est totalement intégrée au cœur du parcours de nos étudiants dans le but de créer les conditions de réussite dès leur début de carrière. Notre démarche est multiple. Il faut savoir que depuis sa création, ESCA Ecole de management s’est dotée d’un Conseil stratégique constitué de dirigeants d’entreprises qui assure ce lien permanent avec le monde professionnel. Il identifie les besoins des entreprises en matière de formation en management et nous formule des propositions pour de nouvelles filières et formations.

Ensuite, l’entreprise intervient fortement dans la pédagogie de l’école puisque plus d’une centaine de managers interviennent chaque année dans nos programmes et les enrichissent à travers leurs témoignages.

Nos enseignants jouent également un rôle très important. Dans le cadre de leurs activités de recherche, ils sont constamment à l’écoute des tendances économiques et sociales pour faire évoluer les parcours de formation. Au niveau des activités de formation, l’école s’est dotée d’un système Assurance of Learning, inspiré des standards AACSB. Ceci a permis à l’école d’évaluer la performance de ses lauréats et d’aligner ses programmes d’études en fonction des attentes de ses différentes parties prenantes, en particulier l’entreprise. Par ailleurs, pour assurer une veille permanente sur les besoins des entreprises en compétences, nous développons chaque année des partenariats avec des entreprises de différents secteurs. ESCA École de Management compte aujourd’hui plus de 70 partenaires Corporate avec lesquels elle entretient des relations très étroites et collabore sur plusieurs actions. Notre stratégie s’avère très efficace puisque nous constatons que nos diplômés sont fortement appréciés auprès des entreprises tant au Maroc qu’à l’étranger.

Comment évaluez-vous l’enseignement supérieur au Maroc ?

L’enseignement supérieur au Maroc vit ces dernières années des mutations très importantes. D’abord sur  un plan quantitatif, le Maroc connaît une dynamique sans précédent. En effet, les effectifs d’étudiants dans l’enseignement supérieur ont triplé les 15 dernières années puisqu’ils sont passés de 296.000 en 2003 à 891.000 en 2017 et ce nombre est appelé à augmenter pour atteindre 1,5 millions dans quelques années. De même, la palette de l’offre de formations a connu une dynamique très importante en termes de diversité des filières de formation aussi bien dans les domaines du management que ceux de l’ingénierie, des sciences médicales, des sciences dures, des sciences humaines… La diversité des acteurs de la formation est également un acquis important au Maroc, puisqu’à côté des universités et écoles publiques à accès ouvert ou régulés se développent des écoles et universités privées et de plus en plus d’enseignes internationales avec la volonté de faire du Maroc un véritable hub de l’enseignement supérieur en Afrique.

Quelles sont vos perspectives de développement pour l’année prochaine ?

Nos perspectives de développement pour l’année prochaine sont inscrites dans notre plan stratégique et contribuent toutes à l’excellence académique de l’école et à son internationalisation. En effet, en tant qu’école reconnue par l’Etat et en tant que 1ère Business School au Maroc et en Afrique Francophone, nous avons l’obligation de maintenir notre excellence académique à travers une stratégie claire et anticipative.

En ce sens, trois axes importants feront l’objet d’une attention particulière de la part de ESCA Ecole de Management au cours des prochaines années.

Le premier axe a trait à la diversification de ses formations diplômantes et continues, en répondant aux nouveaux besoins de ses parties prenantes, et en particulier, les étudiants et les entreprises.

Dans cette dynamique, la rentrée 2019-2020 sera marquée par le lancement de nos formations Bac+3, type Bachelor, qui préparent de futurs cadres opérationnels aux métiers du E-business et marketing digital, de la banque et assurance, de l’achat et logistique internationale et de la gestion comptable et financière.

Pour la prochaine rentrée, nous avons également introduit au niveau de nos cycles supérieurs le Master en Affaires Internationales qui a pour objectif de permettre à nos étudiants désirant relever les défis liés à l’internationalisation des entreprises, de piloter des projets de développement à l’international tout en étant capables de décrypter les enjeux géoéconomiques et géopolitiques.

Les contenus académiques des programmes existants seront aussi enrichis par des modules d’ouverture permettant l’interdisciplinarité et la maîtrise des techniques du Digital et du Big Data, et par de nouvelles pédagogies favorisant la créativité et l’interaction entre les étudiants. Le deuxième axe concerne le renforcement de ses activités de recherche avec plus de projets de collaboration avec les entreprises et les partenaires internationaux. De plus, l’école renforcera la stratégie de transfert et de valorisation de sa production intellectuelle, en diffusant davantage les savoirs et les expertises de ses enseignants auprès de sa communauté académique et professionnelle.

Enfin, le troisième axe est celui de l’augmentation du nombre d’étudiants internationaux, pour des études longues ou des séjours courts.  Dans ce cadre, pour la rentrée 2019-2020 nous nous apprêtons à recevoir une quarantaine d’étudiants internationaux dans le cadre de programmes d’échanges pour le premier semestre. Ils nous viennent de différents pays et continents. Nous recevons également de nouvelles cohortes MBA d’Afrique du Sud, des Etats-Unis, de Chine, et d’Italie pour des séminaires autour du Doing Business in Morocco and North Africa dans l’objectif de découvrir les opportunités d’investissement que le Royaume offre à l’échelle africaine.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *