L’Université Abdelmalek Essaâdi étoffe son réseau

L’Université Abdelmalek Essaâdi étoffe son réseau

Une faculté polydisciplinaire à Ouezzane et une autre des sciences économiques et de gestion à Tétouan

La faculté polydisciplinaire d’Ouezzane est destinée à répondre à une forte demande des bacheliers de la province et des autres zones avoisinantes.

L’Université Abdelmalek Essaâdi (UAE) prévoit l’installation de nouvelles infrastructures en vue de développer son offre de formation à travers la région du Nord. C’est du moins ce qui est ressorti de la dernière assemblée du conseil de gestion de l’UAE, dont les travaux ont eu lieu, lundi 3 février, au siège de la présidence de cette institution d’enseignement supérieur à Tétouan. Dirigée par Dr Mohammed Errami, président de l’Université, cette assemblée qui a connu la présence de Fatima El Hassani, présidente du Conseil de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (principal partenaire de l’UAE), s’est distinguée par l’approbation du projet de création d’une faculté polydisciplinaire à Ouezzane. A l’instar d’autres infrastructures universitaires créées ces dernières années dans le Nord, ce projet s’inscrit dans le cadre d’un ambitieux programme visant à élargir l’offre de formation à travers les principales villes de la région. Il est destiné ainsi à répondre à une forte demande des bacheliers de la province d’Ouezzane et des autres zones avoisinantes, tout en cherchant à réduire la pression sur les autres facultés polydisciplinaires des deux villes de Larache et Tétouan et leurs annexes respectives.

Représentant 8% des effectifs de l’enseignement supérieur, l’UAE verra aussi son réseau se renforcer par un projet de faculté des sciences économiques et de gestion à Tétouan, qui a été adopté par les membres du conseil de gestion de cette institution d’enseignement supérieur. Il vise à remédier au surpeuplement dont souffrent les différents établissements de l’UAE.

Rappelons que Ksar El Kébir vient de connaître fin octobre 2019 le lancement des travaux de construction d’une faculté polydisciplinaire relevant de l’UAE.

S’étendant sur une superficie globale de 5.218 m2, ce projet est prévu d’être réalisé dans un délai de 18 mois et pour un investissement total de 28,9 millions de dirhams. Elle comportera deux amphithéâtres disposant d’une capacité d’accueil de 300 sièges et quatre salles de cours. Il s’agit également de deux locaux techniques, un bloc pédagogique, une bibliothèque ainsi qu’un bloc administratif. Entre-temps, Ksar El Kébir avait connu l’ouverture d’une annexe de la Faculté de droit relevant de l’UAE, dont l’entrée en service a eu lieu lors du lacement de la saison 2018-2019. Il a permis de doter cette université de quelque 500 places supplémentaires.

Créée il y a une trentaine d’années à Tétouan, l’UAE a réussi à se faire une place parmi les principales universités grâce à ses établissements répartis dans un premier temps entre Tanger, Tétouan et Martil. Elle a pu au fil du temps s’agrandir pour couvrir Larache, Al Hoceima puis Ksar El Kébir. Grâce à sa position de chef-lieu du Nord, la ville du détroit se taille la part du lion en termes d’établissements d’enseignement supérieur, dont l’Ecole supérieure du Roi Fahd de traduction, l’ENCG et l’ENSA. Elle est suivie de Tétouan qui accueille la présidence de l’UAE ainsi que ses deux facultés des lettres et sciences et une annexe de la faculté des sciences juridiques, économiques et sociales.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *