Mounire Trifess : «Notre modèle pédagogique est né d’une hybridation de l’exigence académique et du besoin sur le marché»

Mounire Trifess : «Notre modèle pédagogique est né d’une hybridation de l’exigence académique et du besoin sur le marché»

Entretien avec Mounire Trifess, directeur général de EDGE Business School

Fraîchement ouverte au Maroc, EDGE Business School est venue se greffer à l’écosystème national de l’enseignement supérieur privé. Conçu autour d’un modèle pédagogique hybride alliant entre exigence académique et besoin du marché de l’emploi, EDGE dote les étudiants marocains d’un savoir-faire transversal en conformité avec les standards internationaux. Mounire Trifess étale la vision de EDGE et présente ses fondements

ALM : EDGE Business School opère depuis cette rentrée dans l’écosystème de l’enseignement privé marocain. Quelles sont les principales motivations qui ont animé cette implantation au niveau national ?

Mounire Trifess : EDGE est la consécration d’une longue réflexion pédagogique, sociale et conjoncturelle. EDGE émane d’une passion pour la formation à laquelle actionnariat et direction générale adhèrent, d’un constat social qui montre la difficulté de la classe moyenne à accéder à une formation de qualité à prix adéquat et d’une conjoncture économique contraignante à conséquence visible sur le pouvoir d’achat.

Par quoi se distingue votre modèle pédagogique ? Et quelle est l’approche adoptée par EBS ?

Notre modèle pédagogique est né d’une hybridation de l’exigence académique et du besoin sur le marché de travail. Notre conformité aux standards internationaux de la formation ne nous empêche pas d’être à l’écoute et à proximité des entreprises qui restent finalement le principal juge de notre activité. C’est dans cet esprit que notre pédagogie repose sur deux principes majeurs. Primo, la «practisation» des enseignements en mettant l’accent sur le savoir-faire et le décloisonnement des composantes de la formation pour développer une réflexion transversale chez nos étudiants. Et secundo, la digitalisation des moyens et outils mis à la disposition des formateurs et des étudiants pour être à l’ère du temps et surtout pour doter les apprenants de plus de temps pour mettre leurs compétences à l’épreuve de l’analyse et de la synthèse.

Quelles sont les opportunités offertes aux étudiants marocains ?

EDGE est née d’une réflexion cohérente et de ce fait ne peut être en décalage avec nos préoccupations d’excellence académique et d’employabilité. C’est pour cette raison que nous avons signé des conventions de partenariat avec des entreprises pour offrir des opportunités de stage thématiques pour les étudiants et de les exposer à des problématiques de réflexion exigeant la combinaison de plusieurs compétences, d’où notre souci de transversalité des enseignements.

Aussi nos partenaires académiques des universités françaises nous permettent de donner une ouverture sur les nouveautés de la réflexion pédagogique, sur les possibilités d’échanges étudiants et professeurs et sur les questions de recherche scientifique.

Quelles sont vos perspectives de développement au Maroc ?

Il est encore tôt pour parler de perspectives alors que nous sommes en train d’asseoir un modèle auquel nous donnerons toute notre énergie. Notre focus reste celui de développer et de faire connaître ce que nous proposons en termes de compétences au marché de l’emploi et en termes de valeurs de citoyenneté au projet Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *