Noor II et III : La formation des jeunes aux métiers des énergies renouvelables a démarré

Noor II et III : La formation des jeunes aux métiers des énergies renouvelables a démarré

Une soixantaine sera retenue pour former le futur personnel des Centrales

À travers cette initiative, Masen confirme sa volonté de constituer un vivier de compétences dans les zones d’implantation de ses projets, en faisant appel à l’expertise de ses partenaires tels que Sener, mais aussi en étroite collaboration avec l’OFPPT.

Le programme de formation dans les métiers d’énergie solaire thermo-électrique a officiellement démarré.  Le lancement de ce programme  qui, rappelons-le, est le fruit d’un partenariat signé le 28 mars dernier entre Sener, Masen et l’OFPPT, a été donné  le 3 juillet à Ouarzazate. Au total, 100 candidats seront formés à l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) de Ouarzazate pour répondre aux besoins d’exploitation des Centrales Noor II et Noor III.

Parmi les 100 candidats qui participeront à la formation, soixante d’entre eux seront retenus pour former le futur personnel des Centrales Noor Ouarzazate II-III. Le groupe d’ingénierie et technologie Sener a conçu ce  programme sur 3 mois, divisé en 16 modules et répartis sur 400 heures de formation théorique et pratique. Les formations, programmées en deux sessions, couvriront différents métiers : chimiste, ingénieur instrumentation et contrôle, ingénieur électrique et mécanique, planificateur de maintenance, opérateur de champ solaire, opérateur de nettoyage de miroirs, comptable… Le corps professoral de l’OFPPT sera  formé par des experts Sener sur les différents modules de formation, contribuant ainsi à la création de nouvelles compétences favorisant le transfert de savoir-faire sur les technologies thermosolaires. Le groupe s’est également engagé à fournir le matériel nécessaire pour ce programme de formation.

A noter que ce programme est fortement inspiré de l’expérience de Torresol Energy qui a été  récompensée par le «Certificat de qualité professionnelle». Dans ce sens, l’objectif de Sener est de dupliquer cette réussite à travers la conception d’un programme de formation efficient et adapté aux besoins locaux.

À travers cette initiative, Masen confirme sa volonté de constituer un vivier de compétences dans les zones d’implantation de ses projets, en faisant appel à l’expertise de ses partenaires tels que Sener, mais aussi en étroite collaboration avec l’OFPPT qui cumule une longue expérience dans la formation spécialisée des jeunes. Il faut relever que le complexe solaire Noor, développé par Masen, a été conçu comme un projet intégré pour optimiser ses impacts socio-économiques, avec notamment une forte volonté d’accompagner le développement des compétences techniques nationales, et de favoriser l’emploi local. Cette volonté s’est traduite dès le lancement de la construction des projets de Masen, par la mise en œuvre de synergies entre opérateurs nationaux et internationaux. Les entreprises marocaines et leurs ressources humaines ont ainsi été largement mises à contribution. Ainsi pour Noor Ouarzazate II et III, le taux d’intégration industrielle envisagé dépasse celui de Noor Ouarzazate I (30%), pour atteindre 35%.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *