OFPPT : un million de jeunes seront formés à l’horizon 2017

OFPPT : un million de jeunes seront formés à l’horizon 2017

Cette orientation s’inscrit dans le plan d'action 2015 présenté lors de la réunion du Conseil d'administration de l'OFPPT, tenue le 30 janvier à Rabat sous la présidence du ministre de l'Education nationale et de la formation professionnelle, Rachid Belmokhtar et du ministre délégué auprès du ministre de l'Education nationale et de la formation professionnelle, Abdelâdim El Guerrouj.

Selon Larbi Bencheikh, directeur général de l’OFPPT, le renforcement de la formation se fera à travers plusieurs mesures. Il est question du lancement de la formation dans 16 établissements, la mise en place du baccalauréat professionnel dans les établissements de l'OFPPT, l'amélioration de la démarche qualité, ainsi que le développement de la coopération Sud-Sud et l'augmentation de la capacité d'intégration de quelque 370.000 stagiaires.


En 2015-2016, la capacité d'accueil de l'Office devrait atteindre 405.000 places pédagogiques, contre 370.000 actuellement. Autre mesure de  l'OFPPT : renforcer le soutien de la création d'emploi et la formation de 1.500 porteurs de micro-projets en 2015.

Pour atteindre son objectif, l'office oeuvre également pour la création de 300 entreprises, l'accompagnement de 300 autres petites entreprises et le développement de partenariats avec l'Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH), les associations de microfinance et coopératives, la Fondation Mohammed V pour la Solidarité (centre TPE solidaire), le programme "Jeunes au travail" du Bureau international du Travail (BIT) et la plateforme de l'employabilité de Microsoft.



L'Office s'engage aussi à poursuivre son partenariat stratégique avec le ministère de l'Equipement, du Transport et de la Logistique, la formation continue obligatoire de 35.000 chauffeurs routiers, 40.000 chauffeurs de taxi et la formation de base obligatoire de 5.000 conducteurs routiers, ainsi que la mise en oeuvre des accords de formation continue signés avec plusieurs institutions comme l'Office Chérifien des Phosphates, Al Omrane, le Crédit Agricole et l'Office national de l'électricité et de l'eau potable. 



Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *