Organisé par l’université Euromed à Fès : Un atelier débat de la soutenabilité du développement en Euro-Méditerranée

Organisé par l’université Euromed à Fès : Un atelier débat de la soutenabilité du développement en Euro-Méditerranée

L’Université euro-méditerranéenne de Fès organise, ce 26 novembre, un workshop sur le thème «Soutenabilité : vers un nouveau paradigme de développement dans l’espace euro-méditerranéen».

Un événement qui se tient en collaboration avec l’Institut européen de la Méditerranée, un think tank fortement engagé sur les questions de développement durable. «Dans ce cadre, diverses contributions liées aux approches stratégiques du développement durable, de la transition énergétique, de l’économie circulaire, aux approches participatives et aux dynamiques du changement climatique sont à même d’enrichir cette thématique», précisent les initiateurs.

Outre les remarques introductives données par des participants marocains et étrangers, cet événement est organisé en sessions. La première étant, selon la même source, consacrée à l’approche stratégique du développement durable dans la région euro-méditerranéenne. Il est question dans ce cadre de débattre, entre autres, des principes essentiels auxquels doivent répondre les stratégies de développement durable en Méditerranée. Il s’agit aussi, lors de cette session, de tirer des leçons de l’exemple marocain. Quant à la deuxième, elle se penche sur les défis de la transition énergétique dans la région euro-méditerranéenne.

Ces challenges sont d’ordre technologique, économique et territorial que la transition énergétique implique dans le contexte euro-méditerranéen. Les priorités d’investissement et les politiques de financement au Nord et au Sud de la Méditerranée ainsi que les opportunités de partenariats sont à l’ordre du jour. En dernier lieu, la troisième session aborde les objectifs de développement durable et modèles de développement locaux. Dans ce sens, il s’agit de répondre à la question de déployer ces objectifs de développement durable en actions concrètes et mesurables au niveau de l’espace euro-méditerranéen. A son tour, le système éducatif est appelé à contribuer à l’appropriation des ODD par les générations montantes.

Telles sont, entre autres, les questions auxquelles répond l’événement qui se tient vu le développement durable qui s’est imposé comme un nouveau paradigme des Etats et des organisations. De plus, les objectifs de développement durable de l’ONU, l’accord de Paris et les différentes COP ont ancré dans les esprits la nécessité de transformer les modes de production et de consommation en adoptant des pratiques plus soutenables. Dans la zone euro-méditerranéenne, le Maroc s’est particulièrement impliqué, selon la même source, dans le défi du changement climatique (organisation de la COP22, mise en œuvre du mégaprojet de la centrale solaire de Ouarzazate, politique active de promotion des énergies renouvelables et stratégie nationale de lutte contre le changement climatique sous toutes ses formes), ainsi que dans le développement d’une coopération intense sur ce sujet, notamment au niveau africain.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *