Plan de développement de l’OFPPT à l’horizon 2020: Nouveau tournant pour la formation professionnelle au Maroc

Plan de développement de l’OFPPT à l’horizon 2020: Nouveau tournant pour la formation professionnelle au Maroc

La formation professionnelle au Maroc continue à se hisser au rang de clé de voûte dans tous les secteurs de développement. Un effort sollicité et encouragé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI qui a présidé, jeudi 8 octobre, au Palais Marchane à Tanger, la cérémonie de remise de diplômes aux lauréats de la formation professionnelle.

A cette occasion, le directeur général de l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT), Larbi Bencheikh, a prononcé une allocution devant le Souverain dans laquelle il a présenté les réalisations accomplies par l’OFPPT durant la période 2013-2015, ainsi que le plan de développement de l’Office à l’horizon 2020.

Une occasion pour M. Bencheikh de souligner que l’OFPPT, conformément aux Hautes orientations royales, a adopté un plan d’action qui s’articule autour de quatre principaux axes, à savoir l’amélioration de la qualité des formations dispensées, le développement et la rationalisation des ressources de l’Office, la motivation et l’encouragement des formateurs et du personnel encadrant, et l’établissement d’un plan de développement de la formation professionnelle à l’horizon 2020.

Aussi, soulignant la forte expertise acquise par l’Office depuis 2001, M. Bencheikh a fait observer que le plan de développement de l’OFPPT à l’horizon 2020 a pour objectif l’accompagnement de la mise en œuvre de la vision stratégique pour la réforme de l’école marocaine (2015-2030), en conformité avec les recommandations du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS).

Dans le même sillage, ce plan ambitionne de répondre aux besoins en compétences des opérateurs économiques et des partenaires sociaux, à travers la création de 120 établissements de formation (une moyenne de 24 établissements par an), de former des cadres moyens (middle management), de lutter contre la déperdition scolaire, et d’accompagner les petites et moyens entreprises pour leur développement et le renforcement de leur compétitivité.

Aussi, selon M. Bencheikh, le plan n’omet pas la formation et l’accompagnement de porteurs de projets pour qu’ils puissent créer leurs propres entreprises, ainsi que l’accompagnement des différentes actions sociales et solidaires portées par la Fondation Mohammed V pour la solidarité, la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus et l’Initiative nationale pour le développement humain.

Par la même occasion, le directeur général de l’Office n’a pas manqué de souligner que son établissement accorde une importance particulière à la coopération Sud-Sud, mettant son expertise à la disposition d’un nombre de pays africains frères et amis, et ce, en droite ligne avec la politique éclairée menée par SM le Roi Mohammed VI et visant à renforcer le rayonnement international du Royaume.

«Dans ce cadre, l’OFPPT œuvrera en faveur d’une augmentation du nombre de places pédagogiques réservées aux stagiaires africains, outre la participation de l’Office, en partenariat avec la Fondation Mohammed VI pour le développement durable, à la construction de Centres de formation sectoriels dans certains pays africains», a-t-il affirmé. Et d’ajouter que pour une mise en œuvre optimale dudit plan, il est prévu l’adoption d’un contrat programme entre l’Etat et l’OFPPT, la création de bureaux régionaux de la Formation professionnelle, le renforcement du partenariat avec les associations affiliées à la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), ainsi qu’avec les opérateurs économiques et les partenaires sociaux.

A la suite de la présentation, SM le Roi a procédé à la remise de diplômes à 12 lauréats de la formation professionnelle qui se sont distingués au niveau national, à cinq lauréats ayant réalisé les meilleurs projets de fin d’études, à deux lauréats de la compétition internationale organisée par la société CISCO qui a connu la participation de 280 concurrents originaires de la région MENA et de Turquie, à trois lauréats qui se sont distingués aux Olympiades
des compétences professionnelles organisés en 2015 au Brésil, à trois lauréats qui se sont distingués lors de compétitions nationales, à trois lauréats étrangers, et à deux meilleurs lauréats des centres pénitentiaires.

Avec MAP

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *