Plan d’épargne éducation : Plus de 6.700 bénéficiaires en 2013

Plan d’épargne éducation : Plus de 6.700 bénéficiaires en 2013

Comment financer les études supérieures de vos enfants ? La meilleure façon est de commencer dès aujourd’hui à penser à l’avenir de sa progéniture. C’est ce que propose le Plan d’épargne éducation (PEE) mis en place par le gouvernement pour inciter les marocains à épargner pour payer les études supérieures de leurs enfants.

Selon le ministère de l’économie et des finances, qui a publié en avril dernier un dossier sur l’épargne au Maroc, ce sont près de 6.739 bénéficiaires  qui ont souscrit à ce plan en 2013 pour un montant total de 50.050 millions de dirhams. Le Plan d’épargne éducation dépasse de loin le Plan d’épargne logement (PEL) en termes de bénéficiaires. Durant l’année précédente, plus de 3.700 bénéficiaires ont souscrits au PEL pour un montant global de plus de 33 millions de dirhams. C’est dire que les marocains préfèrent plus investir dans l’avenir de leurs enfants que dans la pierre.

Le nombre des souscripteurs reste modeste par rapport aux ambitions derrière le lancement de cette formule qui, à la fois, incite à l’épargne et offre aux parents le luxe de choisir des études supérieures de qualité pour leurs enfants. «En termes de perspectives, l’évolution positive des plans d’épargne reste tributaire de l’amélioration des conditions du marché financier, notamment en ce qui concerne le marché des actions, et des efforts de communication déployés par les établissements en faveur de ces produits», selon cette étude du ministère de l’économie et des finances sur l’épargne des marocains.

Il faut rappeler que le Plan d’épargne éducation (PEE)  est un contrat souscrit par une personne physique auprès d’une banque  ou d’une entreprise d’assurance et réassurance en vertu duquel le souscripteur s’engage à procéder à des versements réguliers rémunérés pendant la phase de constitution de l’épargne. Les sommes investies dans ledit plan sont destinées au financement des études dans tous les cycles d’enseignement ainsi que dans les cycles de formation professionnelle des enfants à charge.

Le bénéficiaire du Plan d’épargne éducation doit être âgé au maximum de 18 ans à la souscription et ne peut bénéficier que d’un seul Plan d’épargne éducation. A la souscription du Plan d’épargne éducation, le souscripteur procède au versement d’un dépit initial dont le montant ne peut être inférieur à 500 dirhams. Le souscripteur doit effectuer des versements périodiques d’un montant convenu dans le contrat de souscription et peut procéder à des versements au-delà du montant convenu.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *