Programme de formation des diplômés chômeurs: Le délai prolongé jusqu’au 7 janvier

Programme de formation des diplômés chômeurs: Le délai prolongé jusqu’au 7 janvier

Une prolongation qui s’expliquerait probablement par le succès rencontré par l’opération durant les premiers jours de son lancement. En à peine cinq jours, le nombre des candidatures reçues par la coordination du projet avait atteint pas moins de 50.000 demandes. La période de dépôt devra permettre à plus de diplômés chômeurs de tenter leur chance.

En effet, le programme de formation propose aux chômeurs de longue durée de bénéficier d’une formation de 9 à 12 mois sur l’une des spécialités proposées en plus d’une bourse mensuelle de 1.000 dirhams pour chaque bénéficiaire. Le hic, c’est que les responsables n’ont prévu pour cette première année du programme que 10.000 places. Pour départager les différents candidats au programme, Khalid Samadi, coordinateur général du programme, explique que la sélection se fera d’une manière automatique sur la base de deux critères.

Le premier concerne «l’ancienneté» puisque le programme s’adresse en priorité aux diplômés chômeurs de longue durée. Le deuxième critère est relatif aux notes obtenues par les candidats durant leur parcours universitaire. Les candidats avec les meilleures notes auront plus de chance d’être sélectionnés. Selon Samadi, les premiers cours dans le cadre du programme devraient démarrer à la fin de ce mois de janvier. Cette initiative est le fruit d’un partenariat entre l’Anapec (Agence nationale pour la promotion de l’emploi et des compétences), l’OFPPT (Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail) et la CGEM (Confédération générale des entreprises du Maroc) sous la présidence du chef de gouvernement. Les candidats retenus vont bénéficier d’une formation combinant des cours théoriques et pratiques dans les centres de l’OFPPT ainsi que dans les locaux des facultés.

La moitié des cours sera réservée au renforcement des connaissances génériques dans les langues, les techniques d’entrepreneuriat, la communication et l’informatique. L’autre moitié sera consacrée à l’acquisition de connaissances plus spécifiques dans l’une des 30 filières retenues par le programme. La formation sera suivie d’une expérience sur le terrain avec un stage dans l’une des entreprises affiliées à la CGEM.

Les candidats seront appelés à développer un projet de fin de formation avant de recevoir à la fin le certificat des compétences professionnelles. A noter que le gouvernement compte toucher à la fin de ce programme quelque 25.000 diplômés chômeurs. Les responsables espèrent que la totalité des bénéficiaires sera facilement insérée dans le marché du travail à la fin de la formation.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *