Programme de formation professionnelle : Pour une intégration assurée

Programme de formation professionnelle : Pour une intégration assurée

Cette feuille de route a pour finalité de renforcer l’accompagnement social des jeunes MRE et de faciliter leur insertion professionnelle

C’est au profit des MRE en situation de vulnérabilité que le Maroc a conçu un programme de formation professionnelle. Ce dispositif permet aux jeunes issus de la diaspora d’acquérir les compétences adéquates . Il leur garantit ainsi une meilleure insertion dans le marché du travail de leur pays d’accueil ou du Maroc.

L’intégration des jeunes marocains résidant à l’étranger passe principalement par leur insertion professionnelle. C’est dans cette optique que le Maroc a mis en œuvre tout un dispositif pour garantir aux jeunes marocains du monde une place dans la vie sociale et active. L’accent est porté essentiellement sur les jeunes MRE en situation de vulnérabilité. Le ministère chargé des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration a dans ce sens élaboré une feuille de route dédiée aux jeunes MRE en situation difficile issus particulièrement des pays arabes et africains. Mise en œuvre depuis 2011, cette feuille de route a pour finalité de renforcer l’accompagnement social de cette population et de faciliter leur insertion professionnelle que cela soit au Maroc ou dans leurs pays de résidence.

Il s’agit, en effet, d’une vision tripartite liant le ministère de tutelle au ministère de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire et à l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT).

Les parties s’engagent à travers un programme commun de faire bénéficier ces jeunes d’une formation qualifiante dans différentes disciplines et spécialités conformément aux spécificités du marché de l’emploi du pays d’accueil. Depuis son déploiement, le programme a servi à plus d’une vingtaine de MRE vivant en l’occurrence en Algérie, en Tunisie, en Libye et au Sénégal. La formation, dispensée par l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT), porte sur une durée de 6 à 24 mois et ce selon les spécialités et la qualification des candidats. L’Office s’occupe également de l’hébergement des stagiaires pendant toute la période de la formation.
La sélection des candidats se fait, pour sa part, en coordination avec les représentations diplomatiques et consulaires du Maroc à l’étranger. Pour plus d’efficacité, le programme se base également sur des stages. Le but étant de permettre aux participants d’acquérir l’expérience pratique nécessaire pour faciliter leur insertion professionnelle.

Le ministère chargé des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration et ses partenaires œuvrent, par ailleurs, à faciliter le séjour aux MRE stagiaires. Dans ce sens des bourses mensuelles sont octroyées aux bénéficiaires afin de couvrir leurs dépenses hors formation notamment les frais de transport au Maroc.

Mobilisation de compétences:
En parallèle au programme de formation professionnelle dédié aux jeunes marocains résidant à l’étranger en situation difficile, le Ministère chargé des marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration a mis en route un dispositif visant la mobilisation des compétences marocaines résidentes à l’étranger . La vision étant d’impliquer les marocains du Monde dans le développement du Maroc, et ce en sollicitant les compétences ayant acquis une expertise et un savoir-faire en leur pays de résidence. De par ce programme, les profils hautement qualifiés de la diaspora peuvent ainsi apporter une contribution effective aux nombreux chantiers engagés au Maroc. L’effectif ciblé n’est pas des moindres puisque plus de 400.000 Marocains du Monde ont un niveau supérieur au Bac+5.

A cet effet, le ministère de tutelle a bâti son plan de mobilisation de compétences autour d’objectifs structurels. La finalité étant d’informer les compétences ciblées sur les opportunités existantes au Maroc et de leur offrir le cadre adéquat pour leur faciliter l’accès. Ce programme a, par ailleurs pour objectif de renforcer les partenariats entre les acteurs publics et privés marocains. Pour mener à bien ce programme, les initiateurs ont procédé à la création de réseaux de compétences géographiques ou thématiques. De même, le Ministère chargé des marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration a mis à la disposition des compétences marocaines de la diaspora une plate-forme numérique.

Baptisé «Maghribcom», cet outil se veut un cadre formel d’échanges d’information en termes d’opportunités d’affaires, de collaboration ponctuelle, d’investissement ou d’emploi. Le ministère de tutelle indique dans ce sens que cette plateforme sert de tremplin pour établir des partenariats fructueux entre les compétences marocaines du monde et les opérateurs économiques, universitaires ainsi que les chercheurs marocains. Notons qu’en termes d’emploi, toutes les portes sont ouvertes pour les marocains du monde. L’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC) n’écarte pas les MRE de son plan d’action. Sur son portail, l’ANAPEC a consacré tout un espace aux MRE en vue de les informer sur toutes les offres de services qui leurs sont dédiées.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *