Réforme de l’éducation : Le CSEFRS dévoile ses recommandations

Réforme de l’éducation : Le CSEFRS dévoile ses recommandations

La généralisation du préscolaire pour les enfants de 4 à 5 ans est la base pour construire l’école de l’équité, de qualité et de la mise à niveau.

C’est le constat d’Abdellatif El Moudni, secrétaire général du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche, lors de la clôture vendredi des travaux de la 12e session du Conseil.

En effet, le secrétaire général a décliné, lors de la conférence de presse organisée à cette occasion, les cinq recommandations du CSEFRS. Ainsi, le partenariat entre le CSEFRS et le ministère de l’éducation nationale de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique devra se renforcer notamment, entre autres, à travers la préparation d’un projet d’échanges des données entre les deux entités. Le Conseil a également souligné, par la voie de son secrétaire générale, la nécessité de consacrer la culture et les mécanismes d’évaluation pour réussir la réforme. De même, l’institution a mis l’accent sur la reddition des comptes dans la mesure où le CSEFRS présente annuellement un bilan sur ses travaux.

Par ailleurs, le Conseil présidé par Omar Azziman tiendra des rencontres régionales après la rentrée scolaire et universitaire prochaine. Ces rencontres seront essentiellement axées sur la mobilisation de la société afin d’instaurer une école équitable et de qualité. L’objectif de ces réunions est d’élaborer une charte qui déterminera les droits et obligations de toutes les parties prenantes au processus.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *