Rentrée universitaire 2017-2018 : Les mesures phares de Hassad

Rentrée universitaire 2017-2018 : Les mesures phares de Hassad

Face à la pénurie des enseignants-chercheurs et faute de pouvoir décrocher plus de postes budgétaires (400), le ministère a fait appel pour l’année universitaire 2017-2018 à 400 enseignants de lycée, titulaires d’un doctorat.

Pour cette rentrée universitaire, le ministre de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Mohamed Hassad, a pris plusieurs mesures importantes. Le ministre a annoncé l’ouverture de trois nouveaux établissements d’enseignement supérieur. Il s’agit de la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de Tétouan, l’École supérieure de technologie (EST) à Kénitra et à Sidi Bennour. Le ministère a prévu la construction de nouveaux projets. Parmi ceux-ci figure la construction de deux facultés de médecine et de pharmacie à Laâyoune et à Beni Mellal, de 4 écoles supérieures de technologie à Kelaâ Sraghna, Zenata, Tétouan et Dakhla, un campus universitaire à Kelaâ Sraghna et un Institut supérieur des sciences de sport à Settat. On notera également la création de deux Facultés polydisciplinaires à Al Hoceima et à Taounate, une Ecole nationale de commerce et de gestion à Al Hoceima, une Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales à El Jadida et une Ecole nationale des sciences appliquées à Berrechid. Côté effectif, le ministre veut accroître de 20% le nombre des nouveaux étudiants inscrits aux établissements universitaires à accès régulé. Il compte aussi accroître progressivement l’effectif des étudiants inscrits dans les filières professionnalisantes des établissements à accès à raison de 10% par année. Face à la pénurie des enseignants-chercheurs et faute de pouvoir décrocher plus de postes budgétaires (400), le ministère a fait appel pour l’année universitaire 2017-2018 à 400 enseignants de lycée, titulaires d’un doctorat. Ces derniers dont le statut demeura inchangé seront affectés à des universités pour une période de 3 ans renouvelable.

Pour l’amélioration des conditions d’hébergement des étudiants, il a été prévu d’augmenter la capacité d’accueil en cité universitaire. Ainsi, M. Hassad a promis 6.140 lits supplémentaires dès cette rentrée. Ainsi, quatre nouvelles cités universitaires ouvriront leurs portes aux étudiants au niveau des villes de Nador, Safi, Agadir et Meknès. Il faut aussi relever l’extension de trois cités universitaires à Errachidia, Meknès et Oujda avec une capacité d’accueil de 3.000 lits. Les infrastructures actuelles seront réhabilitées afin de les adapter aux besoins des personnes en situation de handicap. Il a également promis de renforcer les services sociaux à travers l’ouverture de nouveaux restaurants universitaires dans plusieurs villes du Royaume.

Ainsi, quatre restaurants ouvriront à El Jadida, Settat, Safi et Nador, avec une capacité de 4.000 repas servis quotidiennement. Par ailleurs, 15 centres médicaux ouvriront leurs portes et trois seront réhabilités. Dans sa feuille de route, le département de l’enseignement compte s’attaquer au dossier de la couverture médicale des étudiants afin d’augmenter le nombre de bénéficiaires. Et pour cause, leur nombre ne dépasse pas actuellement 28.679, soit seulement 10% du nombre initialement retenu par le gouvernement (280.000 bénéficiaires). Le ministère compte également généraliser la bourse à l’ensemble des étudiants doctorants (100%) et aux étudiants du Master à hauteur de 90%.

S’agissant du budget alloué aux bourses, celui-ci a atteint 1,6 milliards DH. Selon les chiffres du ministère, le nombre des boursiers s’est chiffré à 340.000 au titre de l’année 2016-2017, soit une hausse de 5% par rapport à l’année précédente. Signalons à ce sujet que la grande nouveauté cette année est l’octroi de bourse aux stagiaires des établissements de la formation professionnelle, notamment les techniciens et les techniciens spécialisés. Près de 80.000 stagiaires sont concernés par cette mesure. Le ministre s’est également engagé à faciliter le transport des étudiants. Tout d’abord au niveau national en leur permettant d’avoir des cartes préférentielles. Puis au niveau international en offrant, pour « certains d’entre eux », des billets d’avion sans donner plus de détail.

Mise à niveau des espaces universitaires publics et des services sanitaires

Pour le bon démarrage de la rentrée universitaire, le ministère a pris au préalable une série de mesures. La tutelle a ainsi procédé à la mise à niveau des espaces universitaires publics et des services sanitaires et sportifs dans les universités et les cités. Des mesures ont été prises pour parachever l’inscription des nouveaux étudiants aux établissements universitaires entre le 1er et le 9 septembre 2017. Il en va de même pour les cités universitaires dont les inscriptions se sont déroulées dans un délai ne dépassant pas le 9 septembre 2017. L’accès aux cités universitaires pour les étudiants nouveaux inscrits a eu lieu du 11 au 17 septembre. Quant aux restaurants universitaires, ceux-ci ouvriront leurs portes avant le 15 octobre 2017.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *