Responsabilité sociale: La Bourse de Casablanca investit dans Eco-Ecole

Responsabilité sociale: La Bourse de Casablanca investit dans Eco-Ecole

Le programme Amale devra accompagner l’école dans une démarche d’autonomisation renforcée, à travers la consolidation des capacités de sa direction et de ses équipes pédagogiques.

Et c’est dans le monde rural qu’elle a choisi à travers l’Association Al Jisr. L’école primaire publique Ezzaouia à Nouaceur est le site choisi. Des actions de mise à niveau de l’établissement ont déjà été lancées, il y a quelques jours. Elles visent essentiellement le réaménagement des infrastructures de l’établissement, le démarrage de la classe du préscolaire et la rénovation d’une éolienne pour irriguer les nouveaux espaces verts qui seront mis en place prochainement. Et pour marquer le coup marketing, une levée d’un drapeau labellisé Eco-Ecole surplombe désormais l’établissement.

Il faut dire que le parrainage de l’école Ezzaouia par la Bourse de Casablanca ne date pas d’hier. La durée a été fixée à 4 ans. Il vise à améliorer l’apprentissage de base de plus de 1.200 élèves. Et c’est dans cette optique que 4 programmes ont été mis en œuvre. Le premier concerne l’Ecole écologique. La sensibilisation à la protection de l’environnement étant au cœur des priorités. «Learn To Act», second programme adopté, contribue à lutter contre l’abandon scolaire en renforçant le lien entre l’école et l’élève à travers l’animation d’activités parascolaires par des bénévoles. Le troisième renvoie à un programme préscolaire qui contribue à améliorer le système éducatif par l’application d’une approche pédagogique de la petite enfance innovante. Enfin, le programme Amale devra accompagner l’école dans une démarche d’autonomisation renforcée, à travers la consolidation des capacités de sa direction et de ses équipes pédagogiques.

«En participant de manière active à la rénovation de l’école Ezzaouia, à sa mise à niveau et aux programmes de renforcement des capacités de ses élèves, nous renouvelons notre engagement pour l’amélioration des conditions d’éducation des enfants au Maroc, particulièrement dans les zones rurales. C’est le gage d’un futur meilleur pour les nouvelles générations et pour le pays tout entier». Karim Hajji, le DG de la Bourse de Casablanca, l’affirme. De son côté, Mohammed  Lahlou, président de l’Association Al Jisr, rappelle que «cette dernière a réellement trouvé un engagement total de l’ensemble de l’équipe de la BVC pour une contribution effective dans l’amélioration des conditions d’apprentissage dans l’école publique». La Bourse de Casablanca n’en est pas à sa première initiative dans ce sens. L’opérateur avait déjà parrainé en 2012  l’école Touria Chaoui, située à Dar Bouazza. L’action avait porté notamment sur la rénovation des infrastructures de l’établissement, à son aménagement et à la mise en place d’une bibliothèque d’école et d’un centre multimédia. Edifiant.

Association Al Jisr

Reconnue d’utilité publique, l’ONG est placée depuis sa création en 1999 sous la Présidence d’Honneur de SM Mohammed VI. Sa mission première est de contribuer à la sensibilisation et à la mobilisation des entreprises privées pour leur implication dans l’éducation à travers le parrainage d’établissements scolaires.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *