Savoir et connaissance : Quand l’UIC lance le débat sur les frontières

Savoir et connaissance : Quand l’UIC lance le débat sur les frontières

Les crises suite à l’afflux des réfugiés et migrants et l’augmentation des menaces pour la sécurité impactent la remise en cause des accords de Schengen.

L’Université Internationale de Casablanca accueillera les 14 et 15 septembre, la 23ème Conférence du réseau des pays du Groupe de Visegrad (RPGV) sur le thème «La remise en cause des frontières : une nouvelle représentation de la réalité européenne». 11 pays seront représentés par des spécialistes de la question (France, Pologne, Italie, République tchèque, Slovaquie, Maroc, Bulgarie, Portugal, Hongrie, Chili, Roumanie). Et c’est Claude Martin, professeur émérite à l’Université de Grenoble Alpes et président du RPGV, qui ouvrira le bal. Des présidents de commissions auront la responsabilité de gérer trois thématiques retenues pour cette conférence.

La première, en l’occurrence, «L’Union européenne et ses frontières» sera traitée par André Boyer, professeur à l’Université de Nice Sophia-Antipolis. «Quelles stratégies, quels acteurs ?» représente la seconde thématique. Elle sera animée par Jana Marasova, professeur à l’Université de Banska. Enfin, la troisième thématique, «Le Brexit est-il le signe d’une Europe en voie de déconstruction?», sera animée par Irina Pietrzyk, professeur à l’Université de Cracovie.

Cette conférence internationale à travers les thématiques choisies concerne l’ensemble de l’Europe, soit quelque 420 millions d’habitants et 28 Etats membres. La problématique  du Brexit à elle seule crée le débat à plusieurs niveaux. Les crises suite à l’afflux des réfugiés et migrants et l’augmentation des menaces pour la sécurité impactent la remise en cause des accords de Schengen. Les experts reviendront lors de la Conférence sur ces éléments aussi.

A travers cette 20ème Conférence internationale l’UIC compte bien se positionner sur le marché de l’éducation à travers sa dimension internationale.
Pour rappel, l’Université Internationale de Casablanca en est à sa 7ème année. Reconnue par l’Etat, elle fait partie du premier réseau mondial d’universités privées regroupant une communauté de plus d’un million d’étudiants (Laureate International Universities). L’UIC propose plusieurs formations dans les domaines de l’ingénierie, des sciences de la santé, de la gestion, du droit et du management hôtelier et touristique.

Laureate Education compte plus de 70 universités contribuant ainsi à la formation de plus d’un million d’étudiants dans 25 pays à travers les États-Unis, l’Europe, l’Asie, l’Afrique et le Moyen-Orient. En 2013, l’International Finance Corporation, membre du Groupe de la Banque mondiale, a investi 150 millions de dollars auprès de Laureate Education.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *