Science et technologie: Semaine africaine au Maroc par le biais du NEF

Science et technologie: Semaine africaine au Maroc par  le biais du NEF

Selon le NEF, les contributions de l’Afrique à la communauté scientifique mondiale sont essentielles pour le progrès global.

Lancé en 2013, Next Einstein Forum (NEF) est une initiative de l’Institut panafricain des sciences mathématiques (AIMS) en partenariat avec Robert Bosch Stiftung. L’évènement se tiendra du 23 juin au 4 juillet à Rabat et permettra de lancer pour la première fois la Semaine africaine des sciences du NEF au Maroc. Et c’est Abdelsam Badre, ambassadeur du NEF au Maroc, en collaboration avec les champions locaux de la science et de la technologie et avec le soutien des universités locales et des secteurs public et privé, qui a été désigné pour conduire les événements dans le pays.

«La Semaine africaine des sciences du NEF est la première semaine scientifique coordonnée à travers l’Afrique. Notre objectif principal est de former les scientifiques et les technologues de demain en engageant les écoliers et les jeunes dans des activités scientifiques telle que les caravanes scientifiques et les hackathons. Nos activités démontreront également l’impact critique de la science dans la vie quotidienne. À long terme, nous espérons catalyser les investissements dans la recherche et le développement et vulgariser les sciences», a déclaré Thierry Zomahoun, Pdg d’AIMS et président du NEF. De son côté, l’ambassadeur du NEF au Maroc, Abdeslam Badre, affirme que «la Semaine africaine des sciences sera l’occasion de mettre en exergue les avancées scientifiques et technologiques au Maroc et également d’inciter les jeunes à poursuivre des études scientifiques. Notre but est de stimuler et de développer la culture scientifique dans notre pays». Au menu, jeux de rue,  initiations aux sciences  et panels de discussions sur la science et la technologie ! Pour rappel, la Semaine africaine des sciences se tient actuellement dans 13 pays d’Afrique. Le NEF entend élargir la portée de sa Semaine africaine des sciences à 30 pays en 2018 et à tous les 54 pays d’ici 2020. La prochaine édition de la Rencontre internationale du NEF se tiendra à Kigali en mars 2018 sous le patronage de Paul Kagame, président du Rwanda.

La Semaine africaine des sciences est financée par Johnson & Johnson Innovation, Google ainsi que les sponsors locaux dans chaque pays. Un site a été conçu pour valider l’inscription des participants. Cette plate-forme devra faire le pont entre la science, la société et la politique en Afrique et dans le reste du monde. Le développement humain étant au cœur des priorités. Le NEF estime que «les contributions de l’Afrique à la communauté scientifique mondiale sont essentielles pour le progrès global». Tout est dit.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *